*Prescriptions du gouverneur. – Les officiers gradés et hommes de troupe sont invités à s’abstenir formellement de fumer la pipe dans la rue. Tout inférieur, avant de saluer un supérieur ou de s’adresser à lui, doit enlever la cigarette de la bouche et les mains des poches. Les manteaux et capotes doivent être boutonnés.

*Hôpital consigné. – L’hôpital de la rue des Moulins est consigné, jusqu’à nouvel avis pour tous les visiteurs quel qu’ils soient.

*Punitions. – Jacquette, 29e Cie. du 27e régiment d’infanterie, deux jours de prison, % du général gouverneur : « Rencontré à 20 heures, monté sur une bicyclette non éclairée. »

*Maladière. – Le lieutenant-colonel rappelle aux chefs de bataillon que les terrains de la ferme de la Maladière ( environs du stand de Montmuzard ) sont absolument interdits à la troupe.

*Propositions pour l’avancement. – Le ministre de la guerre prescrit de lui adresser, d’urgence, des propositions pour le grade de sous-lieutenants en faveur de sous-officiers de la territoriale dans les conditions suivantes :

1° Propositions pour combler les vacances des corps territoriaux maintenus à l’intérieur ou pourront ultérieurement être employés aux armées ; ne seront faites qu’en faveur de sous-officiers comptant au moins 8 ans de service dans l’armée active ;

2° Propositions pour combler immédiatement des vacances dans les troupes de campagne ; faites en faveur de sous-officiers aptes à faire campagne et pourvus à la mobilisation du certificat d’aptitude au grade de chef de section, les sous-lieutenants provenant de cette catégorie seront dirigés sur les unités combattantes avec le premier détachement de renfort.

Ces propositions seront accompagnées de la demande écrite de l’intéressé.

En conséquence les candidats à ces deux sortes de propositions adresseront leur demande écrite au lieutenant-colonel pour le 19 courant au matin, au plus tard, sous la forme suivante : « J’ai l’honneur de vous demander de vouloir bien me proposer pour le grade de sous-lieutenant de territoriale, en exécution de la circulaire ministérielle du 8 octobre comme :

- ancien sous-officier ayant plus de 8 ans de service de l’armée active ou,

- sous-officier pourvu du brevet de chef de section.

Chaque demande sera accompagnée d’un état séparé conforme au modèle ci-après sur ¼ de feuille.

classe

Noms et prénoms

grade

corps

age

nb. années de service dans l’armée active

nombre années de grade de sous-officier

nombre de campagnes

date de l’obtention du brevet de chef de section

emploi dans la vie civile

Le commandant de la Cie. et le chef de Bon. ajouteront sur cet état par « Oui » ou « Non » leur avis et signeront. Toutes les propositions jusqu’à ce jour sont annulées ; il y a donc lieu de reproduire toutes celles faites il y a quelques jours.

*Hautes-payes. – Comme suite aux instructions de la décision du colonel en date du 15 octobre les sous-officiers ayant accompli 4 ans de service actif ont également droit à la haute-paye journalière de 1 franc à rappeler comme pour les caporaux et soldats depuis le 2 août sur la prochaine feuille de prêt.

Le lieutenant-colonel commandant le 118e territorial. Signé : Nanta.