*Permissions pour Paris. – Le gouverneur de Paris fait connaître que toutes les permissions sont supprimées pour Paris. En conséquence les militaires qui ne viennent pas à Paris pour raison de service seront arrêtés aux gares par les soins des commissaires militaires et renvoyés à leur corps ou service, et les titres de permissions envoyés à la place de Paris pour les sanctions à intervenir. Il pourra toutefois être dérogé à ces prescriptions dans certains cas exceptionnels qui devront être spécifiés sur les titres de permission.

*Viande congelée. – Les corps et détachements de al garnison feront connaître d’urgence à M. le sous-intendant militaire ( rue Condorcet ) l’effectif réel des rationnaires, dans le but d’assurer des distributions de viande congelée à raison de un jour sur deux.

*Pain. – La distribution de pain à faire le vendredi 23 octobre courant à la Manutention de Dijon comprendra 4/5 de pain ordinaire et 1/5 de pain de guerre en morceaux. Le taux de la ration de pain de guerre est de 550 grammes. Les corps et détachements établiront leurs bons en conséquence.

*Travail. – En principe tous les hommes disponibles et instruits seront employés un jour sur deux à la fortification. Il s partiront à 5 h. 30 pour la cote 349, à 200 mètres nord d’Ahuy. Ils emporteront les vivres nécessaires pour préparer la soupe sur le terrain à raison de deux cuisiniers par section. Ce service commencera le samedi 24. Les nettoyages auront lieu le dimanche matin, et les hommes ne seront libres que de 12 heures à 21 heures, dans les mêmes conditions que précédemment.

*Les compagnies pourront, jusqu’à nouvel ordre, toucher à la Manutention de Dijon ou dans les forts, les quantités de sucre et café qui leur seront nécessaires.

*Détachement de renfort. – Les 600 hommes arrivant aujourd’hui sont alignés en solde et vivres jusqu’au 24 inclus.

*Changement des cantonnements. – A la date d’aujourd’hui 23 courant le 118e occupera les cantonnements suivants : 1er bataillon Ahuy – 2e bataillon Vantoux – 3e bataillon Messigny.

*Compte-rendu. – Les chefs de bataillon rendront compte demain matin de leur installation dans leurs nouveaux cantonnements. Le lieutenant-colonel rappelle également qu’ils doivent lui fournir tous les matins : 1° l’effectif des présents dans chaque compagnie ; - 2° des indisponibles ; - 3° des travailleurs pour le génie ; ne pas oublier qu’à partir de demain 24 courant les indisponibles s’élèvent au chiffre de 150 par compagnie et que le travail doit commencer vers les 6 heures à la cote 349, nord d’Ahuy, avec préparation de la soupe sur le terrain.

*Ordre n° 6

Le général de brigade Journée, nommé par décision ministérielle du 20 octobre, commandant supérieur de la défense, gouverneur de Dijon, prend à la date de ce jour, possession de son commandement.

Dijon, le 22 octobre 1914

Le général gouverneur de Dijon. Signé : Journée