*La 4e Cie. a présenté hier 35 hommes comme inaptes au service sur lesquels 12 seulement ont été reconnus par M. le docteur Veyrat comme devant passer au dépôt. Le lieutenant-colonel déplore la mentalité des hommes qui se sont présentés et la faiblesse des chefs qui les ont acceptés.

*Malingres à passer au dépôt. – Les malingres des 1er et 2e bataillons devront être complètement déshabillés demain ; on ne leur laissera que les effets strictement nécessaires, le fusil et la baïonnette ; ils devront être rendus à Fontaine demain 29 courant à 10 heures, munis de 2 repas froids et alignés en solde jusqu’au 29 inclus ; se conformer aux ordres de détail donnés sur le terrain par le lieutenant-colonel.

*Les compagnies verseront le 31 courant à la CHR. chacune 7,40 f. pour nourriture des plantons cyclistes des bataillons.

*MM. les commandants de Cie. fourniront aujourd’hui, avant 17 heures, l’état des fumeurs. Le tabac sera touché jeudi 29 à 13 h. 30 à Dijon, place d’Armes. Les chefs de corvée devront être porteurs de la somme correspondante à leur état.

*MM. les chefs de bataillon ne s’étant pas conformés à la décision du 6 octobre pour le paiement des fournisseurs ( bois, paille, fourrage, avoine ) enverront leurs sous-officiers artificiers, porteurs de tous les renseignements nécessaires : pour le 1er bon. à Saint-Julien le 29 octobre à 13 heures – pour le 2e Bon. à Ruffey le 29 octobre à 8 heures – pour le 3e Bon. à Varois le 29 octobre à 10 h. 30 ; où ils trouveront le sous-officier envoyé par l’officier d’approvisionnement afin de régler les fournisseurs. Les sous-officiers artificiers prendront leurs dispositions afin que les fournisseurs de chaque Cie. soient à la mairie des localités ci-dessus aux heures indiquées et munis de leurs bons.

*Tir. – Demain tir à Montmuzard dans l’ordre suivant : une Cie. du 1er Bon. 7 h. à 8 h. 30 – quatre Cies. du 2e Bon. 8 h. 30 à 14 h.  – 30 – une Cie. du 1er Bon. 14 h. 30 à 16 h. ; par conséquent, environ 1 h. 30 par Cie. Pour le 3e Bon., le matin de 7 h. à 40 h., école de Cie., ordre serré et dispersé ; le soir, de 12 h. 30 à 16 h., école de Bon. ordre serré et dispersé, aux mêmes heures.

*Travaux de terrassement. – A la suite des observations faites hier par le général gouverneur, sur le grand nombre d’hommes et gradés laissés dans les cantonnements malgré des ordres formels, le lieutenant-colonel décide que : 1°un seul sergent par Bon. ( deux pour le 2e Bon. ) sera laissé pour conduite l’es malades à la visite ; une fois la visite terminée, les hommes seront groupés dans un local spécial, sous la surveillance du sergent qui fera des théories – 2° les hommes de corvée ( pain, viande, légumes, etc. ) du matin qui rentrent dans les cantonnements vers les 10 h., se rendront de suite sur le terrain où ils devront être rendus à 12 h. au plus tard – 3° les cuisiniers, au nombre de deux par section plus un pour les officiers (par popote) et un pour les sous-officiers quitteront les travaux à 15 heures pour rentrer dans leurs cantonnements – 4° les travaux de propreté, entretien des feux, corvée d’eau, etc. pourront être faits par les malades les moins sérieux et dont le nombre ne peut que diminuer puisque tous les malingres sont renvoyés au dépôt.

Le lieutenant-colonel commandant le 118e territorial. Signé : Nanta.