*Mutations à la date du 1er novembre. – Compagnie hors rang : Cosserat, cl. 1898 soldat secrétaire de l’officier d’approvisionnement passe 2e secrétaire de l’officier de détails. – Paillet cl. 1897 passe secrétaire de l’officier d’approvisionnement. – Gebelin cl. 1899 sapeur, passe homme de corvée.

Passent à la CHR. – Dupoux cl. 1895 de la 1re Cie., ordonnance de M. le médecin aide major Veyrat et Mancuer P. cl. 1894 de la 2e Cie., ordonnance de M. le commandant de Pina de Saint-Didier. Ces deux militaires sont remis à la même date en subsistance à la 1re Cie. – Fosse V. cl. 1896 de la 9e Cie. nommé téléphoniste – Faraud Emile de la 2e Cie. passe homme de corvée. – Jullian cl. 1897 de la 4e Cie. nommé mitrailleur en remplacement de Richaud nommé caporal. – Espenon H. cl. 1892 de la 10e Cie. nommé mitrailleur en remplacement de Toussaint nommé sapeur.

Personnels des trois sections de mitrailleuses. – 1re Cie. Gilles A., sergent, cl. 1897 – Courançon, caporal cl 1897 – Mantel P. cl. 1898 – Michel J. cl. 1899. – 2e Cie. Baracan L. cl. 1899 – Bonnefoy R. cl. 1899 – Dupay P. cl. 1899 – Raoux P. cl. 1898 – Silhol E. cl. 1899. – 3e Cie. Michel L. caporal cl. 1899 – Genin C. cl. 1895 – Milhe J. cl. 1895 – Astic J. cl. 1897.– 4e Cie. Milhe J. J. adjudant cl. 1898 – Goubert A. cl. 1898 – Michel B. cl. 1898 – Brémond L. cl. 1898 – Constant J. cl. 1908.- 5e Cie. Brunet P. caporal cl. 1898 – Donat A. cl. 1898 – Chave M. cl. 1898 – Peyre P. cl. 1899 – Audibert N. cl. 1899. – 6e Cie. Courias A. caporal cl. 1898 – Feste F. cl. 1895 – Michel P. cl. 1897 – Feste M. cl. 1895 – Sabon adjudant cl. 1899. – 7e Cie. Rouillet cl. 1898 – Quiot E. cl. 1897 – Brame D. cl. 1899 – Moralis E. cl. 1899. – 8e Cie. Deloye M. cl. 1894 – de [...]yne cl. 1896 – Thomas J. cl. 1898 – Reynaud G. cl. 1899. – 9e Cie. Raymond M. cl. 1898 – Ripert J. cl. 1898 – Surle C. cl. 1899 – Marbet E. caporal cl. 1899. – 10e Cie. Michel P. cl. 1898 – Monvel cl. 1899. – 11e Cie. Amondieu adjudant cl. 1894 – Guichard E. cl. 1894 – Calabrin J. cl. 1898 – Lagneux G. cl. 1899 – Tréfoulet F. cl. 1898 – Mancelon H. cl. 1898. – 12e Cie. Cazal J. cl. 1899 – Jamet M. cl. 1899 – David J. cl. 1898 – chauvin C. cl. 1894.

Passe à la 1re Cie. : Geronimi F. cl. 1896 de la 2e Cie.

Passent à la 2e Cie. : Marcellin H. cl. 1893 de la 4e Cie. – Mourriès E. cl. 1894 et Jauffe cl. 1895 de la 5e Cie.

Passent à la 3e Cie. : Bourgin sergent cl. 1891 de la 1re Cie. – Faucon M. cl. 1891 – Martin P. cl. 1891 et Lunel L. cl. 1899 de la 7e Cie. – Bourgues J. cl. 1892 et Devaux C. cl. 1892 de la 8e Cie.

Passent à la 4e Cie. : Michel, adjudant cl. 1895 de la 10e Cie. – Curel cl. 1895 et Grangeon cl. 1899 sergents de la 2e Cie. – Masson F. cl. 1892 de la 7e Cie.

Passent à la 5e Cie. : Adam A. cl. 1894 – Mayer A. cl. 1896 et Clément J. cl. 1895 de la 4e Cie. – Daumas E. cl. 1891 de la 7e Cie. – Massard A. cl. 1890 et Reynaud M. cl. 1891 de la 8e Cie. ; Dival A. de la 11e Cie.

Passent à la 6e Cie. : Blanc M. cl. 1897 – Paillet L. cl. 1894 et Bouletin M. cl. 1891 de la 5e Cie. – Michel A. cl. 1898 de la 7e Cie. – Tourbillon C., cl. 1892 de la 8e Cie. – Penèle P. cl. 1892 de la 9e Cie. – Benoît E. cl. 1894 et Gigoi B. cl. 1893 de la 10e Cie.

Le sergent-fourrier Allègre de la 6e Cie. permute d’emploi avec le sergent Boudès de la même Cie.

Passent à la 7e Cie. : Requiston cl. 1892 de la 3e Cie. – Chabaud F. cl. 1891de la 5e Cie. – Chautard E. cl. 1892, caporal de la 8e Cie. – Ribas G. cl. 1898 – Laurent A. cl. 1893, Payany cl. 1894 de la 10e Cie. – Crest L. cl. 1891 de la 11e Cie. – Forgerot P. cl. 1896 de la 12e Cie.

Passent à la 9e Cie. : Pommier L. cl. 1891 de la 5e Cie. – Batailler A. cl. 1895 de la 6e Cie. – Rippert A. cl. 1891 de la 7e Cie. – Tamisier J. cl. 1895 de la 10e Cie.

Passent à la 10e Cie. : Jean C. cl. 1891 de la 2e Cie. – Jean A. cl. 1892 de la 8e Cie.

Passent à la 11e Cie. : Loubière C. cl. 1891 de la 2e Cie. – Chazalon J. L. cl. 1892 et Louche J. cl. 1892 de la 8e Cie. – Roux H. cl. 1892 ; Plat E. cl. 1896 ; Plat E. cl. 1896 ; Rouvière A. cl. 1893 de la 10e Cie.

Passent à la 12e Cie. : Liens L. cl. 1895 de la 2e Cie. – Armand M. cl. 1895 de la 4e Cie. – Guintrandy U. cl. 1893 de la 7e Cie. – Jean F. cl. 1891 ; Morard F. cl. 1892 de la 8e Cie. – Brunet cl. 1891 de la 9e Cie. – Icard G. cl. 1892 ; Triboulet L. cl. 1898 de la 10e Cie. – Bourret C. cl. 1894 ; Brun V. cl. 1891 de la 11e Cie.

Le sergent Biron[1] cl. 1897 de la 11e Cie. passe à la 10e Cie.

Sont affectés à la 6e Cie. comme brancardiers Daladier C. cl. 1898 ; Bœuf cl. 1897 et Reynard cl. 1897 de la CHR.

*A partir de ce jour le médecin major signataire du billet d’entrée à l’hôpital d’un militaire devra mentionner en tête du certificat de visite la compagnie à laquelle appartient le malade ou le blessé.

*Solde des officiers et prêt. – MM. les officiers se rendront à Fontaine pour la solde, dimanche 1er novembre à partir de 13 heures. – Le paiement du prêt et des indemnités des sous-officiers à solde mensuelle se fera dimanche matin à partir de 8 heures.

*Chaque chef de bataillon désignera demain nominativement deux hommes des classes les plus âgées, malingres, instruits et intelligents susceptibles d’être employés comme secrétaires à la préfecture.

*Chevaux et mulets du train. – Les chefs de bataillon remettront demain matin l’état numérique des chevaux ou mulets du train qu’ils ont en subsistance ( non compris bien entendu, le cheval de trait du train qui appartient au régiment ).

*Bandes molletières. – On distribuera aujourd’hui même les bandes molletières qui ont été touchées il y a quelques jours et on apprendra aux hommes à les mettre, avec le pantalon, de telle sorte que le mollet soit complètement dégagé, que le pantalon ne soit que peu engagé sous la bande pour ne pas blesser l’homme ; une fois l’opération terminée, le tout doit présenter l’aspect d’une jambe pourvue d’un pantalon bouffant un peu au dessus d’une guêtre en drap.

*Effets. – Il y a encore au magasin un certain nombre d’effets à distribuer aux compagnies et dont le détail suit : chemises, caleçons, trousses, couvre-nuques, souliers de repos, brodequins, flanelles, bretelles, cartouchières, musettes, guêtres de toile, cravates, quarts, paquets de pansement, bretelles de suspension, havresacs ; les compagnies qui auraient besoin de quelques uns de ces objets peuvent en faire dès maintenant la demande. A cet effet, les chefs de bataillon centraliseront les effets demandés par les compagnies, sur un état unique qu’ils adresseront samedi matin, au plus tard au lieutenant-colonel ; dans l’après-midi de samedi, à partir de 13 h. ils enverront une voiture prendre ces effets à fontaine ( 1 gradé et 1 homme ). A la gauche de l’état on portera pour mémoire le nombre de sacs tyroliens en compte dans chaque compagnie.

*Cartouches. – Le lieutenant-colonel est informé que des compagnies ont voulu prendre des cartouches de tir pour remplacer les munitions de guerre qui leur manquent ; il est interdit d’une façon absolue cette manière de faire qui est dangereuse et ridicule puisque les cartouches de guerre sont des cartouches D et celles du tir des cartouches M.

*Malingres. – Les hommes qui se sentiraient incapables de faire campagne seront rassemblés, par bataillon, demain matin, sous la conduite d’un sergent et amenés à Ahuy où un médecin de la place en passera l’inspection. Le lieutenant-colonel espère, pour le bon renom du régiment que, après les éliminations qui ont été faites ces jours-ci, le nombre de malingres sera nul.

*Départ prochain du régiment. – Le lieutenant-colonel est informé que le régiment doit se tenir prêt à partir prochainement pour une destination inconnue ; il est transformé en régiment de campagne et doit toucher les voitures et chevaux qui lui manquent ; on devra immédiatement se préparer à ce départ ; à partir de demain toutes les permissions sont supprimées et les permissionnaires avisés par télégramme de rejoindre de suite, dès que l’ordre officiel de départ sera donné. En tous cas, préparer activement les hommes par des exercices pratiques.

*Errata. – Ordre du régiment n° 14 – 2e page : sont nommés sapeur : lire Pommier L. cl. 1891 de la 5e Cie. – Annuler la mutation ( décision de ce jour ) concernant Pommier L. qui passait de la 5e à la 9e Cie.

*Conducteurs. – Chaque chef de bataillon enverra demain matin ler nom de 16 hommes sachant conduire des voitures à 1 ou 2 chevaux et soigner les animaux ; les choisir dans les plus âgés et moins aptes à marcher ; donner les noms, matricules, classes et compagnies.

*Travaux de terrassements. – Par ordre du gouverneur, les travaux de terrassement cesseront aujourd’hui même ; les outils seront versés au génie.

*Emploi du temps. – Demain matin, école de Cie., ordre dispersé ; demain soir école de bataillon ordre dispersé.

*Renfort. – Le régiment, bien que devant se tenir prêt à partir doit passer 370 hommes au 115e territorial ; en conséquence, dès ce soir on préparera ce détachement dans chaque bataillon à raison de 123 hommes par bataillon ( 124 pour le 3e ) : ces hommes seront pris dans chaque Cie. proportionnellement à l’effectif de chaque classe et les chefs de bataillon en profiteront pour niveler leurs Cies. ; les états nominatifs seront fournis demain, dès la visite passée à Ahuy, et devront parvenir au colonel dans l’après-midi, à 15 h. au plus tard ; les hommes devant passer au 115e samedi. Afin d’éviter toute réclamation, il sera tiré au sort, pour chaque classe, dans chaque Cie., en présence du capitaine. Le lieutenant-colonel recommande encore une fois de ne pas désorganiser les services généraux du corps et de tenir compte de ce fait que le régiment devant, à son tour partir prochainement, il lui faut conserver de bons éléments, aucun gradé ne doit être compris dans ce détachement.

Le lieutenant-colonel commandant le 118e territorial. Signé : Nanta.

[1] Cette mutation sera annulée et remplacée demain à la décision du 30 octobre.