*Interdiction d’accorder des permissions. – Le général commandant en chef les armées interdit de la façon la plus formelle d’accorder des permissions, quelle qu’en soit la durée, aux officiers et hommes de troupe appartenant aux armées ainsi qu’aux états-majors, corps et services de la zone des armées.

*Les compagnies intéressées enverront demain matin au bureau du lieutenant-colonel, les livrets individuels et matricules et les plaques d’identité de MM. les sous-lieutenants Vial, Milhe ( EM. ) – Goumarre ( 1re Cie.  – Fioux ( 2e Cie. ) – Dulout, Venaize ( 3e Cie. ) – Goumarre ( 6e Cie. )= - Clérian ( 8e Cie. ) – Nava ( 9e Cie. ) – Broc ( 10e Cie.) – Rey ( 12e Cie. ) et de MM. les médecins aide majors de 2e classe Clavel ( 1er bataillon ) et Platon ( 2e bataillon ).

*Le 3e bataillon du 118e Territorial relèvera dans le secteur de Prunay, lundi 16 novembre, dans la soirée, le 1er bataillon du même régiment qui viendra cantonner à Verzenay où il occupera les cantonnements du 3e bataillon. M. le colonel commandant le secteur de Prunay donnera les ordres de détail nécessaires pour l’emploi des unités du 3e bataillon.

*Instruction pour l’exécution des réseaux de fil de fer. – Il a été constaté que les réseaux de fil de fer étaient confectionnés de façon très irrégulière suivant les bataillons. Afin d’assurer l’instruction d’équipes spéciales, le général commandant la division décide ce qui suit : une équipe de un gradé et huit hommes sera fournie par chacun des bataillons des régiments suivants :

1er étranger ( 3 bataillons ) – Régiment colonial ( 4 bataillons ) – 243e : 2 bataillons – 273e : 2 bataillons, pour être employée à la confection des réseaux de fil de fer de la deuxième ligne de défense ( sud de Mailly – Verzenay ). Ces équipes devront être rendues ( avec armes et paquetages ) aujourd’hui 14, après al soupe du soir à Verzenay où elles seront mises en subsistances au bataillon du 118e Territorial cantonné en ce point. Les équipes recevront des ordres du commandant du génie et se rendront chaque jour sur les chantiers en même temps que les travailleurs du 118e Territorial. Les travaux de ces équipes dureront environ six jours ; après quoi les équipes rentreront à leur corps et seront employés ultérieurement comme spécialiste pour la construction des réseaux de première ligne. – Ces équipes seront placées en subsistance dans les Cies. correspondantes du 3e bataillon.

*Horaires du service religieux du 15 novembre. – Verzenay : messe à 6 h. – 7 h. – 8 h. ; messe militaire à 98 h. – grand-messe à 10 h. – Vêpres et bénédiction à 2 h. – Sillery-le-Grand : messe à 7 h. ; Sillery-le-Moulin messe à 8 h.- Puisieulx : messe à 7 h. – L’Espérance messe à 9 h.

*Visite médicale. – M. le médecin major chef de service se plaint que les malades viennent très irrégulièrement et même jusqu’à 9 h. à la visite ; dans certaines Cies. ils ne sont pas accompagnés de gradés ; MM. les commandants de compagnie devront faire à ce sujet les recommandations nécessaires. – La visite a lieu à 8 heures.

*MM. les chefs de bataillon fourniront pour lundi 16 courant les noms d’une seconde équipe de mitrailleurs comprenant un sergent, deux caporaux, un télémétreur, un armurier, deux tireurs, deux chargeurs, deux aides chargeurs, un agent de liaison et deux pourvoyeurs. Tous ces gradés ou hommes devront être intelligents, aptes à l’emploi pour lequel ils sont proposés ; très bonne conduite et jusqu’à nouvel ordre non employés ; ils devront appartenir autant que possible aux classes les lus anciennes. Ils sont destinés à créer au besoin une seconde section de mitrailleuses par bataillon.

*Arrivée du courrier. – Le lieutenant-colonel est informé, par télégramme, que le convoi, venant de Dijon, partira ce soir d’Epernay pour Verzenay où il arrivera vers 18 heures. En conséquence il ne pourra rejoindre ses nouveaux emplacements que demain soir dimanche.