*Ordre du régiment n° 27

Nominations. – Par décision de Monsieur le général commandant la division du arc en date du 20 novembre 1914, sont nommés au grade de sous-lieutenant, à titre temporaire et pour la durée de la guerre : les adjudants Beaumier Paul ; Paillon Eugène ; Coquet Jules et Nicolas Marcel du 118e territorial.

Ces nominations dateront du 25 novembre 1914.

M. Beaumier est affecté à la 11e Cie. ; M. Paillon à la 7e Cie. ; M. Coquet à la 5e Cie. ; M. Nicolas à la 4e Cie.

Verzenay, le 23 novembre 1914

Le lieutenant-colonel commandant le 118e territorial. Signé : Nanta.

*Remise est faite de leurs lettres de service à MM. les sous-lieutenants Beaumier, Paillon, Coquet et Nicolas.

*Mitrailleuses. – Le régiment allant recevoir très prochainement ses 3 sections de mitrailleuses, MM. les chefs de bataillon désigneront chacun dans leur bataillon, pour compléter l’équipe : 2 caporaux intelligents, 2 pourvoyeurs et 5 conducteurs sachant conduire et soigner les chevaux ; ces hommes dont les noms, classes et n° matricules devront parvenir ce soir au lieutenant-colonel passeront à la date de demain 24 courant à la section de mitrailleuses de leur bataillon ; sauf ceux du 2e bataillon qui n’y passeront qu’après-demain 25 courant.

Comme suite de cette nouvelle organisation, le lieutenant-colonel décide que M. le lieutenant Paoletti prendra le commandement de la 3e section de mitrailleuses en remplacement de l’adjudant-chef Amondieu qui passera à la date de demain à la 2e Cie.

*Sucre. – Le général commandant la division du Maroc autorise la délivrance de sucre à titre remboursable jusqu’à la concurrence de 1 ration forte par homme.

*MM. les sous-lieutenants nouvellement promus feront connaître aujourd’hui même au lieutenant-colonel s’ils désirent se procurer un sabre d’officier que le corps pourrait demander à la manufacture d’armes de Saint-Etienne en même temps que des revolvers modèle 1892 ; la demande devant partir demain matin, il y a urgence.

*Train de combat et train régimentaire. – Comme suite aux notices remises hier aux bataillons et compagnies, sur le chargement des voitures, le lieutenant-colonel décide que les : secrétaire, ordonnance de l’officier d’approvisionnement, sous-officiers d’encadrement, 5 bouchers, 4 maréchaux-ferrants mettront leurs sacs à raison de un par voiture, sur le convoi régimentaire et marcheront toujours avec ces voitures ; total treize.

*MM. les chefs de bataillon feront apporter aujourd’hui ou demain au plus tard, à M. le sous-lieutenant Vial les chaussures que leurs cordonniers jugeraient susceptibles d’être remontées.

Le lieutenant-colonel commandant le 118e territorial. Signé : Nanta.