*Le général commandant la division du Maroc fait connaître aux commandants d’unités qu’il les rend personnellement responsables de l’exécution des prescriptions de la note n° 643 DM2. du 23 novembre (décision du 24 novembre) relative à l’abattage des bois. Des canonniers de la 2e batterie du 4e groupe, ont été surpris hier matin encore coupant des arbres dans la partie nord du petit bois situé entre Verzenay et Mailly.

*Division du Maroc. – a la date du 26 novembre les troupes d’infanterie de la division du Maroc comprennent : 1° : 1re brigade (colonel Lavenir) ; régiment de légion (colonel Pein) ; régiment de tirailleurs algériens (lieutenant-colonel Daugan). – 2° : 243e régiment d’infanterie (lieutenant-colonel Quiquandon). – 3° : 273e régiment d’infanterie (lieutenant-colonel Herbelé). – 4° : 118e régiment territorial (lieutenant-colonel Nanta). Jusqu’à nouvel ordre, les 243e 273e et 118e régiments ne seront pas embrigadés.

*Aux termes du décret du 12 novembre 1914, pendant la durée de la guerre, les sous-lieutenants et lieutenants de réserve qui ont obtenu des grades dans les conditions visées à l’alinéa 5 de l’art. 3 de la loi du 1er août 1913 et qui auront servi effectivement comme tels aux armées pendant deux mois pourront, sur leur demande et sur la proposition de leurs chefs hiérarchiques, être admis avec leur grade dans l’armée active sans conditions d’âge ni de stage et sans être astreints à un examen d’instruction générale et professionnelle. Ils prendront rang à leur date de nomination ( dans l’armée active ) à la suite des officiers du même grade.

*Service sanitaire. – A la date du 26 novembre, le service sanitaire de la division du Maroc est réglé de la façon suivante : ambulance 12/11 à Verzenay : pour recevoir les blessés, les panser et les évacuer. – Ambulance 10/9 à Louvois et ambulance 12/9 à Avenay : pour recevoir les malades légers et les petits blessés. Tous les malades et blessés graves sont évacués sur les hôpitaux d’Epernay.

*Le général commandant le secteur de Reims a encore rencontré hier des conducteurs et des hommes isolés qui n’avaient pas leur arme, malgré les ordres donnés. Pour mettre fin à cette situation, la gendarmerie sera dorénavant chargée de la surveillance des routes en ce qui concerne la tenue.

*Traitement de la Légion d’honneur et de la médaille militaire. – MM. les officiers et sous-officiers qui veulent toucher leur traitement de la Légion d’honneur ou de la médaille militaire feront parvenir le plus tôt possible, au bureau du colonel leur titre. Ce traitement leur sera ensuite payé par le trésorier payeur aux armées à Verzenay.

*Les 4 maréchaux des logis du 19e chasseurs arrivés hier, sont affectés : Billoré au 1er bataillon ; Leroy au 2e ; Mellière au 3e ; Petit à l’EM. ; ils seront placés en subsistance à la 1er Cie. de leur bataillon et Petit à la CHR. à la date du 27 courant. – Les maréchaux-des-logis Delort, Detourbes et Cortot passent également en subsistance à la 1re Cie. de leur Bon. à la date du 27 courant.

*Erratum à l’ordre du régiment n° 28. – Lire : à la 11e Cie : Michel M. au lieu de Mathieu M.

Le lieutenant-colonel commandant le 118e territorial.

Signé : Nanta.