*Ordre du régiment n° 29

Nomination. – Par décret de M. le président de la République en date du 7 novembre 1914, le sergent-major Devaux Antoine désiré, de la 1er Cie. du 118e territorial est promu officier d’administration de 3e classe du service de santé.

Verzenay, le 28 novembre 1914

Le lieutenant-colonel commandant le 118e territorial. Signé : Nanta.

*Ordre du régiment n° 30

Nominations. – Est nommé sergent-major à la 1re Cie. : Roudès G. cl. 1898, sergent-fourrier de la 6e Cie., en remplacement de Devaux promu officier d’administration de 3e classe.

Est nommé sergent-fourrier à la 6e Cie. Jacotet E. cl. 1894, même Cie., en remplacement de Roudès nommé sergent-major.

Est nommé caporal-fourrier à la 6e Cie. : Penel P. cl. 1892, soldat même Cie., en remplacement de Jacotet nommé sergent-fourrier.

Ces nominations dateront du 29 novembre 1914

Verzenay, le 28 novembre 1914

Le lieutenant-colonel commandant le 118e territorial. Signé : Nanta.

*Victoire russe. – Sur l’ordre du général commandant la division du Maroc, pour célébrer la grande victoire remportée par les Russes en Pologne sur les Allemands, la musique du 118e s’est rendue hier soir à 23 heures dans les tranchées, où elle a joué « La Marseillaise » et « L’Hymne russe » pendant que les hommes criaient à plusieurs reprises « ‘Vive la France » ; toute l’artillerie de la division a tiré ensuite sur les tranchées allemandes pendant 25 minutes.

*Service religieux ; horaires du 29 courant. – Verzenay : messe à 6 h.-7 h.-8 h. – Messe militaire à 9 . – Grand messe à 10 h. – Vêpres à 14 h.

*Note de MM. les officiers. – En vue de se constituer un dossier pour des propositions éventuelles, le lieutenant-colonel prie MM. les officiers de lui fournir chacun, sur ¼ de feuille, un état contenant les renseignements suivants : a / Nom et prénoms, b / âge, c / origine ( retraité, venant des sous-officiers retraités, venant des sous-officiers de l’active, ayant simplement servi dans l’active ), d / années de service dans l’active, e / années de service dans la réserve et la territoriale, f / ancienneté dans le grade actuel, g / ancienneté dans la Légion d’honneur et la médaille militaire.*

Ces états, centralisés par chaque chef de bataillon et autant que possible uniformes, seront remis au bureau du colonel le 1er décembre à 10 h.

*Cantines. – MM. les sous-lieutenants nouveaux promus qui désireraient être pourvus de cantines adresseront leurs noms, avant le 1er décembre, au bureau du colonel.

*Seaux en toile. – Les compagnies remettront pour le 1er décembre l’état des seaux en toile qui leur seraient nécessaires pour porter à deux par escouade le complet réglementaire.

*Approvisionnement. – Le lieutenant d’approvisionnement rend compte au colonel que malgré les ordres donnés, les tonneaux destinés au transport du vin sont parfois dans un tel état qu’il est impossible de les remplir ; le colonel prévient une dernière fois que tous récipient envoyé par les Cies. et dont on en pourra pas se servir, sera considéré comme n’existant pas, et sa Cie n’aura rien.

*Les commandants de Cie. feront ramasser chaque jour tout le pain inutilisé par leurs hommes. Ce pain sera remis au sergent artificier du bataillon qui le distribuera à titre de supplément aux chevaux de trait du bataillon ; ces chevaux étant insuffisamment nourris avec la ration réglementaire.

*Service de garde. – Le général commandant la division a constaté que la tenue des sentinelles dans les différents cantonnements de la division laissait à désirer.

La sentinelle placée hier soir, 26 novembre, devant le quartier général de la division avait même déposé son fusil contre le mur, son ceinturon n’était pas bouclé et ce matin la sentinelle placée à la sortie ouest de Verzenay, n’avait pas de baïonnette au canon.

D’autre part, d’après un rapport fourni hier, un des postes de Verzenay n’avait pas encore reçu le mot à 13 h.

On a remarqué aussi que des civils étaient souvent arrêtés auprès des sentinelles et pouvaient, très facilement, entendre le mot de ralliement donné à ces sentinelles par les automobilistes.

MM. les commandants de cantonnement prendront des mesures pour que le service de garde soit assuré dans des conditions strictement réglementaires.

*Punition. – C......... H. soldat, 2e cl. de la 5e Cie., 15 jours de prison % du lieutenant-colonel commandant le régiment : « A été ramené au poste de police en état d’ivresse. » Cet homme passe ce matin même à la 1re Cie. du 1er bataillon et est renvoyé de suite dans les tranchées.

* Un additif concernant les campagnes sera inséré à la décision du 30 courant.