*Le bataillon de Lavalette du 118e territorial sera relevé dans la soirée du 8 décembre courant par le bataillon Barbezier. – Le bataillon de Lavalette viendra cantonner à Verzenay. Tous les mouvements de relève devront être faits à la nuit tombée. Aucun rassemblement ne devra être visible de jour.

*Circulation sur les routes. – Le général de division, commandant le secteur de Reims, décide que :

1° En principe la circulation sur les routes reliant Verzy à Beaumont – Verzenay à l’Espérance – Mailly à Sillery, Romont et Puisieulx – Ludes à Puisieulx, est interdite entre 6 h. 30 et 16 h. 30. Entre 16 h. 30 et 6 h. 30 la circulation est libre, mais tous les mouvements se font en silence et les cavaliers et voitures ne circulent qu’au pas.

2° Par dérogation à ce qui précède, sont autorisés à circuler à toute heure : a / les officiers ;  - b / les gradés et soldats isolés ( agents de liaison, gradés ou hommes de service ) munis d’un laissez-passer permanent ou temporaire délivré par le général commandant la division, le colonel commandant la 1re brigade, les commandants de secteur ou les chefs de corps et de services ; - c / automobiles de la division.

3° Des postes établis à Verzy, Verzenay, Mailly et Ludes par les commandants d’armes, à l’Espérance, Puisieulx, Sillery par les commandants de secteur assureront l’exécution du présent ordre. – Comme suite à cette note il ressort que le lieutenant-colonel seul doit signer les laissez-passer. Tout laissez-passer non revêtu de sa signature doit être considéré comme non avenu et n’avoir aucune valeur.

*Allocation supplémentaire. – Par application du décret du 13 novembre 1914, le général commandant en chef fixe ainsi qu’il suit les allocations supplémentaires des troupes sur le front : officiers de tous grades : 3 francs par jour – sous-officiers à solde mensuelle : 1,50 francs par jour – sous-officiers à solde journalière : 1 franc par jour. Ces indemnités seront rappelées aux intéressés à partir du 13 novembre 1914 : a / sur feuille d’émargement pour MM. les officiers et les sous-officiers à solde mensuelle – b / sur al prochaine feuille de prêt pour les sous-officiers à solde journalière.

*Indiscrétions. – Le général commandant le secteur recommande aux militaires de tous grades d’éviter dans leur conversation, soit entre eux, soit avec des particuliers, de parler de choses militaires que des oreilles malveillantes pourraient recueillir. Il rappelle en outre que tous les repas doivent être pris en commun et que nul ne doit accepter d’invitation particulière sans autorisation des chefs de corps ou de service.

*Acte de probité. – Le soldat Bernard de la 7e Cie. a trouvé une somme d’argent qu’il s’est empressé de déposer au bureau du lieutenant-colonel où elle est à la disposition de son propriétaire. Le lieutenant-colonel félicite le soldat Bernard de son acte de probité et décide qu’un exemplaire de cette décision lui sera remis à titre d’attestation.

*Mutations. – Le conducteur Gaudot Jean, cl. 1899 de la CHR. est relevé de son emploi et passe à la 6e Cie. – Le soldat Commes Joseph, cl. 1895 de la 6e Cie. passe conducteur à la CHR. – Le conducteur Goudot Louis de la CHR. cesse sa subsistance à la 3e Cie. et rentre à la CHR. – Le conducteur Commes Joseph de la CHR. passe en subsistance à la 3e Cie. comme conducteur du caisson n° 30 en remplacement de Goudot. Ces mutations dateront du 8 décembre.

Le lieutenant-colonel commandant le 118e territorial. Signé : Nanta.