23 décembre 2005

Carte du 23 décembre 1914. - 18 h.

[...] Aujourd’hui journée aussi calme que celle d’hier avait été agitée. Je me suis occupé, pour la plus grande partie, de travaux de forge, car ici je suis directeur d’un atelier de maréchal-ferrant, d’un atelier de charronnage, de peinture et bâchage de voitures, etc. etc. [... ] En attendant je vous remercie du petit paquet reçu ce soir contenant un passe-montagne et un petit réchaud à alcool solidifié, les deux me rendront certainement le plus grand service. [...]
Posté par le chamois à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 décembre 2005

Carte du mercredi 23 décembre 1914. - 11 h.

La nuit a été plus calme que l’après-midi. Il y a quelques progrès sur notre front, ici, mais pas aussi considérable qu’on l’espérait car la position ennemie est formidable. Ici, nous nous apprêtons à fêter Noël dans la mesure de nos moyens, mais nous ne savons pas encore si une messe de minuit solennelle, à l’église, sera autorisée. En tous cas, si elle ne l’est pas, elle sera toujours dite dans des caves ou locaux particuliers par nos prêtres soldats. Vous ai-je dit que nous avions en plus du Père d’Anselme deux missionnaires... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 décembre 2005

Carte du mercredi 23 décembre 1914. - Verzenay

La nuit a été plus calme que l’après-midi. Il y a quelques progrès sur notre front, ici, mais pas aussi considérable qu’on l’espérait car la position ennemie est formidable.
Posté par le chamois à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 décembre 2005

Décision du 23 décembre 1914. - Verzenay

*Ordre général n° 32 Depuis trois mois, les attaques violentes et désespérées des Allemands, ont été impuissantes à nous rompre. Partout, nous leur avons opposé une victorieuse résistance. Le moment est venu de profiter des faiblesses qu’ils accusent alors que nous sommes renforcés en hommes et en matériel. L’heure des attaques a sonné ; après avoir contenu l’effort des Allemands, il s’agit maintenant de le briser, et de libérer définitivement le territoire national envahi. Soldats ! La France compte plus que jamais sur... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]