*Ordre général n° 89 (suite)

Le général commandant la Ve armée cite à l’ordre de l’armée :

-Le lieutenant Clop, Joseph Basile du 118e régiment d’infanterie territoriale : « A fait preuve d’initiative et d’énergie en occupant avec ses hommes, sous un feu violent, des positions menacées par l’ennemi et en s’y maintenant vigoureusement. »

Le 42e régiment d’infanterie est cité à l’ordre des armées par le général en chef pour le motif ci-après : « Le chef de corps a, par sa constante action personnelle, grâce au concours dévoué des cadres et à la bonne volonté de tous les hommes du régiment, obtenu l’application des mesures les plus judicieuses assurant la bonne tenue et l’hygiène du cantonnement. Grâce à ces mesures, l’état sanitaire du régiment a été maintenu excellent dans les circonstances et dans le milieu les moins favorables. » Le général espère que l’exemple donné par le 42e régiment d’infanterie sera suivi par les corps de troupe de la Ve armée.

Au QG., 17 janvier 1915. Le général commandant la Ve armée. Signé : d’Esperey

*Ordre du régiment n° 50

Cassations. – En vertu de l’art. 1er du décret du 13 novembre 1914 et des pouvoirs qui lui sont conférés, le lieutenant-colonel casse de leur grade, pour cause d’incapacité physique : le sergent B... François, cl. 1897, de la 3e Cie., remis soldat de 1re cl. à la 7e Cie. – Le caporal A.... Henri cl. 1899 de la 2e Cie. remis soldat de 1re classe à la 4e Cie. – Le caporal B..... cl. 1896, de la 7e Cie. remis soldat de 1re cl. à la 5e Cie.

Ces cassations dateront du 23 janvier.

Verzenay, le 22 janvier 1915. Le lieutenant-colonel commandant le 118e territorial. Signé : Nanta.

*Ordre du régiment n° 51

Nominations et mutations. – En vertu de l’art. 1er du décret du 13 novembre 1914 et des pouvoirs qui lui sont conférés, le lieutenant-colonel nomme : 1° sergent à la 3e Cie. en remplacement de Rambois cassé de son grade, le caporal Guis Jules, cl. 1895 de la même Cie. – 2° Caporal à la 2e Cie. en remplacement de André cassé de son grade, le soldat Chauvin de la 3e Cie.

Le caporal-fourrier Bourelly J., cl. 1898, de la 7e Cie. passe à la cHR. comme vaguemestre du 2e bataillon en remplacement de Renard passé au dépôt ; est placé en subsistance à la même date à la 5e Cie. – Le sergent Maneille F. de la 5e Cie. passe à la 2e Cie. – Le sergent Mathieu Robert, cl. 1897 de la 10e Cie. passe à la 3e Cie. – Le caporal Thiers L., cl. 1895 de la 5e Cie. passe à la 7e Cie. – Le caporal Vidal B. de la 12e Cie. passe à la 3e Cie. – Ces nominations et mutations dateront du 23 janvier.

Verzenay, le 22 janvier 1915. Le lieutenant-colonel commandant le 118e territorial. Signé : Nanta.

*Le lieutenant-colonel ajoute ses félicitations personnelles et celles du régiment tout entier dont il est sûr d’être l’interprète en cette circonstance, à l’ordre du jour concernant M. le lieutenant Clop.

*Les chefs de bataillon feront connaître demain 23, s’ils possèdent dans leurs bataillons des hommes désirant toucher du tabac à priser.

*Notes. – MM. les chefs de bataillon feront parvenir au colonel pour le 28 les notes sur les officiers de leurs bataillons : 1° qualités physiques – 2° aptitude au commandement – 3° services rendus depuis le commencement de la campagne – 4° services à rendre dans l’avenir.

*Vaccination anti-typhique aujourd’hui à partir de 12 h. 30 pour 2 Cies. du 3e Bon.

*Bains-douches aujourd’hui pour 2 compagnies du 3e Bon., l’une passant à 12 h. 30, la seconde à 15 h. – demain à 12 h. 30 pour 2 Cies. du 3e Bon. – à 14 h. 30 la CHR. – à 15 h. 30 mitrailleurs et élèves caporaux.

Le lieutenant-colonel commandant le 118e territorial. Signé : Nanta.