*Mutations. – Les gradés et hommes dont les noms suivent, détachés à la Cie. de mitrailleuses, sont reconnus inaptes à leur emploi ; ils cessent leur subsistance à cette unité à la date de demain 25 courant et rentreront à leurs compagnies aujourd’hui après al soupe du soir. 5e Cie. Grangeon, sergent ; Adam. – 3e Cie. Blanc Auguste ; Lombard Mathieu, sergent. – 4e Cie. Richaud. – 6e Cie. Coindre caporal ; Marrel. – 9e Cie. Decaup, caporal. – 10e Cie. Callot H. ; Lecca. – 11e Cie. Bourdarel ; Serre. – Blanc Guillaume, cl. 1891, de la Cie. de mitrailleuses, passe à la 7e Cie. à la même date. – Les gradés et hommes dont les noms suivent passent à la Cie. de mitrailleuses à la date de demain 25 courant et rejoindront leur nouvelle unité demain matin avant 7 heures : 1re Cie. Chabas Joseph cl. 1892 ; - 3e Cie. Allemand Henri, sergent, cl. 1897 ; Barnouin Charles, cl. 1896 ; - 4e Cie. Pascal Isidore, cl. 1896, Reynard Louis, cl. 1894 ; - 5e Cie. Ponchon Henri cl. 1895, - 6e Cie. Prat Abel cl. 1895 ; 7e Cie. Imbert Pierre cl. 1893 ; - 10e Cie. Marcellin Louis cl. 1894 ; Mazzi Michel, cl. 1897 ; - 6e Cie. Jullien Joseph, cl. 1894. – Les gradés et hommes dont les noms suivent, en subsistance à la compagnie de mitrailleuses, passent définitivement à cette unité à la date de demain 25 courant : 1re Cie. Chenet caporal cl. 1896 ; Petit Louis cl. 1895 ; Jaubert Félicien cl. 1899. – 2e Cie. Brenoux J. caporal cl. 1899 ; Courtille Louis Cl. 1897 ; Flaud E. cl. 1896 ; Chauvin G. cl. 1898. – 5e Cie. Jouveau J. ; Latour E. cl. 1896. – 6e Cie. Vial H. cl. 1895. – 7e Cie. Scié P. caporal cl. 1895 ; Bressy A. cl. 1893 ; Castellan L. cl. 1894 ; Séveran A. cl. 1892. – 8e Cie. Grêlard L. cl. 1893 ; Duplan P. cl. 1893 ; Sarrazin A. cl. 1893. – 9e Cie. Marcellin L. sergent cl. 1896 ; Coulet F. cl. 1895 ; Chauvet P. cl. 1899. – 10e Cie. Vallien J. cl. 1895. – 11e Cie. Agostini Ph. Cl. 1892. – 12e Cie. Monier J. caporal cl. 1899 ; Maillet L. cl. 1899 ; Molinas C. cl. 1898 ; Robert A. cl. 1898.

Deuil. – Les obsèques du soldat Capderoc* A. de la 7e compagnie décédé hier à l’infirmerie du régiment auront lieu demain soir 25 courant à 14 heures. La 7e compagnie commandera son escouade en armes sans sac pour rendre les honneurs et huit porteurs.

*Grenadiers. – Comme suit à la note parue hier sur l’organisation des équipes de grenadiers de compagnies, MM ; les chefs de bataillon se feront remettre l’état de l’équipe de chaque compagnie de leur bataillon (16 hommes, 1 sergent et 1 caporal). Dès le retour de Puisieulx dans leur bataillon des sergents détachés au 4e Tirailleurs, ces 3 sous-officiers commenceront l’instruction des équipes sous la direction des chefs de bataillon qui donneront les ordres de détail à cet effet ; à Verzenay l’instruction se fera le matin seulement à l’heure fixée par le chef de bataillon.

*Officiers absents. – Le ministre recommande que tout officier absent de son corps pour un motif quelconque doit, chaque fois qu’il change de position et se déplace, en informer l’autorité dont il dépend, c’est-à-dire à son chef de corps et lui faire connaître sa nouvelle adresse.

Le lieutenant-colonel commandant le 118e territorial. Signé : Nanta.

* Capderoque Alfred Joseph, soldat de 2e classe au 118e RIT., mort des suites de blessures de guerre le 23 février 1915 à Verzenay. Il était né le 19 février 1872 à Bordeaux (Gironde). Il est inscrit à Paris 15e. Il repose en tombe n°30 du carré militaire de Verzenay.