[...]Aujourd’hui pluie douce et tiède qui s’arrête en ce moment ; peut-être aurons nous tout de même un beau jour de Pâques !

Comme je vous le disais hier nous n’avons pas reçu d’obus depuis mardi et nous prenons les plus grandes précautions pour éviter d’attirer l’attention des voisins d’en face : pas de mouvements de voitures le jour, pas de mouvements de troupes, nous allons même élargir des sentiers à travers la forêt pour que les voitures légères puissent aller sans se découvrir aux villages voisins ; enfin nous nous installons de mieux en mieux puisque tout semble faire croire que nous sommes ici encore pour longtemps. [...]

[...] Quand je monte sur un observatoire avec mes jumelles je ne risque absolument rien. Nous ne sommes ici à portée que de l’artillerie lourde qui jamais ne tire sur quelques hommes isolés. Il faut au moins un convoi de 10 voitures pour lui faire tirer un coup de canon et encore elle manque son but 99 fois sur 100. Songez que nous sommes à 8km½ des batteries qui nous tirent dessus. [...]