*Décorations et médailles. – Tout militaire, quel que soit son grade, décoré ou médaillé sans traitement, peut être admis par décret au traitement lorsque, incorporé dans l’armée active, il aura accompli une action d’éclat ou rendu des services distingués qui l’auraient fait proposer pour la Croix ou la Médaille.

*Campagne. – La formule à adopter pour al campagne actuelle à porter sur les pièces matricules des militaires, est la suivante : « Campagne contre l’Allemagne ».

*Sentinelles. – Le Prévôt de la division a constaté que le 1er avril à 23 h. 30, les sentinelles aux issues n’avaient pas encore de lumière ; la même observation ayant été faite par lui la veille, il en résulte que les deux Cies. du 2e Bon. qui ont fourni les postes ces deux jours, se moquent absolument des ordres qu’on leur donne. MM. les commandants de ces deux compagnies feront un rapport circonstancié sur les deux faits ci-dessus et l’enverront demain matin au colonel.

*Graisse. – Le général DES. fait connaître que la graisse délivrée pour les cuirs peut être également appropriée au graissage des sabots des chevaux sur lesquels elle est appliquée à la brosse mais avec parcimonie.

*Effets. – Les compagnies qui ont adressé des demandes d’effets feront parvenir pour mardi 6 avril les états de pointures de ce qu’elles ont demandé en capotes, vestes, pantalons, képis, brodequins de marche et de repos. – La 12e Cie. seule a donné ces renseignements au complet.

*Mutations. – Chabas Joseph cl. 1892 de la 1re Cie. passe à la 6e à la date du 5 courant.

Par décision de M. le général directeur des étapes et services, le soldat Giraud Claude, cl. 1894 de la 8e Cie. est passé le 31 mars à la section de parc automobile n°2 et les soldats Bonnet Henri cl. 1892 de la 6e Cie. et Jean Albin cl. 1893 de la 12e Cie. sont passés à la même date à la section de parc automobile n°11. – Ces trois militaires étaient évacués sur les ambulances.

Le lieutenant-colonel commandant le 118e territorial. Signé : Nanta.