*Deuil. – Le lieutenant-colonel a la douleur de faire part au régiment de la mort du soldat Chamarier-Vitet* de la 7e Cie., mort pour la France le 1er septembre 1915.

*Indiscrétions. – Le général commandant en chef a décidé, dans le but de réprimer les indiscrétions commises dans la correspondance privée, de traduire en conseil de guerre toute personne, civil ou militaire, qui, par lettre, par conversation ou même inconsciemment, aura donné des indications sur les emplacements, mouvements de troupe, effectifs et en général sur tout évènement intéressant la défense nationale. Il est inadmissible qu’après un an de guerre le commandement soit obligé de rappeler la gravité de l’acte commis par ceux qui, divulguant des renseignements d’ordre militaire, peuvent ainsi faciliter la besogne de l’espionnage ennemi.

*Plaques d’identité. – Il est fait remise aux compagnies d’une 2e plaque d’identité distribuer aux hommes. Cette plaque doit être portée pendue au cou comme la première. Chaque homme aura donc sur lui deux plaques, en cas de décès l’une est laissée sur le corps.

*Expérience contre les gaz asphyxiants. – M. le capitaine Monrozier ; M. le médecin major Jacquemet ; le sergent Marignane ; le caporal Pitras du 1er bataillon et le soldat infirmier Chauvet de la CM. sont désignés pour assister demain à une expérience contre les gaz asphyxiants qui doit avoir lieue à 9 h. à Germaine. Tout ce personnel devra se trouver demain 4 septembre à 8 heures à la sortie Ouest de Mailly où il sera transporté à Germaine par des voitures automobiles. M. le médecin major Jacquemet distribuera à chacun deux des engins anti-asphyxiants.

*Les compagnies rendront compte sur la situation de demain si tous les hommes renvoyés de al compagnie 7/12b du génie sont bien rentrés.

*Mutations. – Delay, sergent 9e Cie., est détaché à l’EM. De la 30e DI. pour le service téléphonique en remplacement du soldat Roumenteau, 8e Cie., rentré à sa compagnie.

Leydier J., cl. 1892, matricule 12479, conducteur de la CHR. (évacué) passe à la 5e Cie. à la date du 4 courant ; à la même date, Callet Fortuné, cl. 1894 de la 5e Cie. passe conducteur à la CHR.

*Permissionnaires. – Erratum à la liste des partants du 4 courant : CM. Maillet remplace Michel déjà désigné – Seront rendus à Verzenay le 5 au soir pour partir le 6 courant à la date du 7 courant : CHR. : Favier – CM. Brame ; Lagneux – 1re Cie. : Pitras caporal – 2e : Geromini ; Bruy – 7e : Rieu – 9e : Sabatier ; Ripert – 11e : Castanier – 6e : Morier – 3e : Igoulen – 5e : Leroy, maréchal-des-logis.

*Ordre général n°16

Le contrôle de la correspondance expédiée par les 348e, 245e et 320e régiments d’infanterie a donné lieu à la constatation d’un certain nombre d’indiscrétions. – Les soldats dont les noms suivent ont été punis de huit jours de prison pour avoir indiqué, soit des emplacements de troupe, soit des lieux de départ. 348e régiment d’infanterie : Rodange, Collard, Le Dréau, Laîné. – Outre les punitions qu’elles valent à leurs auteurs, les indiscrétions commises ont entraîné la destruction des lettres où elles étaient contenues.

Au QG., le 1er septembre 1915. – Le général commandant le 38e CA. Signé : Mazel

Le lieutenant-colonel commandant le 118e territorial. Signé : Nanta


* Chamarier-Vitet Jean Félix, soldat de 2e classe au 118e RIT., tué à l’ennemi le 1er septembre 1915 au fort de la Pompelle (Marne). Il était né le 14 juin 1870 à Tullins (Isère). Il est inscrit à Avignon (Vaucluse).