*Ordre du régiment n°44. – Croix de guerre.

La croix de guerre a été donnée aux militaires dont les noms suivent pour faits de guerre :

MM. les sous-lieutenants Nava et Trouillet, cités à l’ordre du régiment ; - les soldats Jean Pierre ; Vernet Joseph de la 12e Cie. et le caporal Marmillot Paul de la 1re Cie. (actuellement au dépôt) cités à l’ordre du régiment. Le sergent d’Anselme Louis de la CM. ; – les soldats Montagné Louis, bicycliste, de la CHR. ; Alary Michel, 1re Cie. ; Gleize Sylvain et Courroux Léopold de la 6e Cie., cités à l’ordre de la division.

Les caporaux Fabre G. ; Vernet Ferdinand, de la 5e Cie. ; les soldats Bodet François et Clément Joseph de la 1re Cie. ; Charras François, 5e Cie. ; Tourniaire Jean, 10e Cie., cités à l’ordre de la division actuellement au dépôt.

L’adjudant Mealotto, les soldats Fourment, 5e Cie. ; Gargaud Félix, Jullien André et Raynaud Louis de la 1re Cie., morts pour la France et cités à l’ordre de la division.

Le 11 septembre 1915. – Le lieutenant-colonel commandant le 118e territorial. Signé : Nanta

*Remise de la croix de guerre. – Demain dimanche, la musique jouera à l’emplacement habituel de 15 h. à 16 h. ; à l’issue du concert, le lieutenant-colonel remettra la croix de guerre à MM. les sous-lieutenants Nava et Trouillet, au sergent d’Anselme CM., aux soldats Montagné CHR., Alary 1re Cie., Gleize et Courroux 6e Cie., Jean et Vernet 12e Cie. Chaque compagnie fournira une section de 50 hommes en armes, sans sac qui viendront individuellement sur le terrain.

*Relève. – En exécution du tableau des relèves dans le secteur de la division, la relève des unités du 118e aura lieu dans les conditions de la note de la décision du 10 courant mais aux dates ci-après : nuit du 14 au 15 – du 20 au 21 – du 26 au 27.

*Homme détaché. – Le caporal Sauret Michel cl. 1892 de la 11e Cie. désigné pour être détaché dans une usine, sera mis en route lundi matin 13 courant sur le dépôt s’il consent à adresser demain matin au colonel une demande de remise volontaire de galons ; dans ce cas il sera rendu demain à 18 heures au bureau de l’officier de détails, aligné en solde et vivres jusqu’au 14 inclus et rayé le 15 courant.

*Ordinaires. – Les 9e, 10e, 11e et 12e Cies. Remettront d’urgence leur cahier d’ordinaire au bureau de l’officier de détails pour être soumis à la vérification du sous-intendant qui les leur retournera deux jours après.

*Le général commandant le groupe d’armées du centre interdit d’une façon formelle à tous les militaires quels que soient leur grade, leur corps ou leur service, de s’absenter de leur cantonnement sans une autorisation régulière délivrée par le chef de corps, particulièrement en ce qui concerne Châlons et Epernay. L’autorisation écrite dont le militaire sera détenteur, devra mentionner la cause de service dûment motivée pour laquelle cette autorisation a été accordée.

*Les compagnies rendront compte sans faute de leur situation de demain si elles comptent à leur effectif, le nommé Rey Pierre, cl. 1891 demandé comme métallurgiste pour la maison Etienne et C° de Nîmes.

*Punition. – Massot J., bicycliste du médecin chef de service, CHR., 8 jours de salle de police % du lieutenant-colonel commandant le régiment : « A été rencontré par la gendarmerie, circulant en dehors du cantonnement, sans autorisation écrite. »

Le lieutenant-colonel commandant le 118e territorial.

Signé : Nanta