Comptez que la paix aura lieu au printemps, et non dans deux ans. C’est folie de penser à une si longue échéance, aucune nation, sauf peut-être l’Angleterre n’aurait des finances suffisantes pour maintenir aussi longtemps l’état de guerre.