Nuit assez calme, ce matin brouillard qui paraît devoir tourner au beau temps quoique baromètre excessivement bs ; le vent continue à être au sud. Le temps est éminemment défavorable aux gaz asphyxiants allemands, c’est déjà quelque chose.
Chère Li, nous vivons ici dans une attente un peu fiévreuse dans l’expectative d’évènements qui nous touchent de près ; si tout va bien nous ne serons plus ici à la fin de la semaine et ce ne sera pas trop tôt ; je laisserai avec joie le confort de ce pays pour voir des pays nouveaux ; pourvu que mon manteau arrive à temps.