Petite Li, nous vivons ici dans la fièvre en attendant le résultat de ce qui se passe pas loin d’ici ; vu des hauteurs le spectacle est impressionnant ; je pense qu’un résultat heureux ne se fera pas trop attendre ; si nous passions l’hiver hors des frontières françaises, que ce serait beau.
Constatez madame que quoiqu’écrivant au crayon, je fais entrer un petit volume dans 4 pages : certaines dames n’en font pas autant ; il est vrai qu’elles écrivent en chemin de fer où on fait comme on peut.