Petite Li, si vous n’avez pas reçu régulièrement mes lettres, je n’y suis pour rien, car je vous ai écrit très régulièrement la semaine dernière et deux fois chaque jour, sauf lundi et mardi où je n’ai pu, si je me souviens bien, vous écrire qu’une fois ; je crois que les correspondances du front ont été retardées systématiquement car plusieurs de mes camarades disent aussi que leurs lettres ne sont pas parvenues régulièrement à destination.