*Malades ou éclopés. – En marche tout homme malade ou éclopé sera laissé sur le côté droit de la route avec son sac et ses armes, muni d’une feuille de papier sur laquelle son commandant de compagnie inscrira, au galop, le nom, n° matricule, compagnie ; se muni à l’avance de fiches toutes prêtes à cet effet ; ne jamais laisser un gradé avec un malade ; les infirmiers et médecins qui marchent à la gauche de chaque bataillon ont pour devoir de surveiller le côté droit de la route et au besoin de laisser le vélo auprès du malade jusqu’au passage de l’omnibus ambulance. Il est absolument interdit de faire monter un malade sur la voiture médicale.

*Prêt et solde. – auront lieu à Verzenay le 1er octobre aux heures habituelles.

Pour les officiers qui ne peuvent se déplacer il est rappelé qu’il est nécessaire de faire remettre une procuration écrite.

*Les compagnies fourniront pour le 1er octobre l’état nominatif des militaires évacués du front depuis le 31 juillet et comptant encore à leur effectif. Cet état devra faire connaître la date de l’évacuation et si possible l’établissement où ils se trouvent en traitement.

*Complément à l’instruction du 28 courant. – 1° Les sept vélos réglementaires (4 du colonel et 1 de chaque chef de bataillon) doivent avoir 10 chargeurs dans leurs cartouchières. – 2° Les sergents peuvent mettre six paquets de cartouches dans chaque cartouchière ; ils n’en ont donc besoin que de deux et ceux qui en auraient déjà touché trois verseront la dernière. – 3° Les commandants de compagnie feront connaître sur la situation demain si tous leurs hommes ont la double patte d’épaules et s’il manque des armes et munitions à leurs sous-officiers ou soldats. – 4° A la situation ils joindront un compte-rendu écrit et très bref faisant connaître si la compagnie est prête à partir et ce qui lui manque, s’il y a lieu ; en un mot, si tout est prêt.

*Garde du Drapeau. – Sont désignés au 2e bataillon : Jourdan, sergent, 5e Cie. – Baudrier (5e Cie.) ; Courroux (6e Cie.) ; Couillaud (7e Cie.) ; Mazen (8e Cie.) soldats de 1re classe.

*Mutations. – Monnier Gabriel cl. 1895 matricule 17027, téléphoniste, de la CHR., actuellement évacué, passe à la 5e Cie. à la date du 29 courant. – Bézer J., cl. 1891, matricule 11172, de la 11e Cie., qui était détaché à la 193e brigade comme téléphoniste, passe à la *CHR., à la date du 29 courant comme téléphoniste. Sont désignés : à la 11e Cie. comme bicycliste : Bourgue Abel – comme conducteur de la cuisine roulante : Bonami Félix.

*Onguent pour pieds. – Les compagnies et EM. Des bataillons feront connaître demain sur ¼ de feuille si on désire des boîtes ou bâtons d’onguent pour pieds ; prix de la boîte : 0,16 ; du bâton : 0,20 ; l’ordinaire supporterait la dépense.

*Campement et outils. – Les compagnies remettront le 1er octobre au bureau du colonel : 1° l’état de leurs outils portatifs – 2° l’état de leur matériel de campement, à la date du 30 septembre.

*Tambours et clairons. – Comme suite à la note de la décision d’hier les douze tambours et les sept élèves clairons désignés seront repris en subsistance par la CHR. à la date du 1er octobre.

*Le magasin possède une quantité considérable d’écussons et de ceintures de flanelle à la disposition des commandants de compagnie.

Le lieutenant-colonel commandant le 118e territorial. Signé : Nanta