26 septembre 2006

Lettre du [dimanche] 26 septembre 1915. - 7 h.

Nuit assez calme, ce matin brouillard qui paraît devoir tourner au beau temps quoique baromètre excessivement bs ; le vent continue à être au sud. Le temps est éminemment défavorable aux gaz asphyxiants allemands, c’est déjà quelque chose.Chère Li, nous vivons ici dans une attente un peu fiévreuse dans l’expectative d’évènements qui nous touchent de près ; si tout va bien nous ne serons plus ici à la fin de la semaine et ce ne sera pas trop tôt ; je laisserai avec joie le confort de ce pays pour voir des pays nouveaux ; pourvu que mon... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 septembre 2006

Décision du 26 septembre 1915.

*Félicitations. – Le colonel est heureux et très fier de porter à la connaissance du régiment la note de service qu’il a reçue hier et dont tout commentaire de sa part ne pourrait qu’atténuer la haute portée morale : « Le contrôle de la correspondance du 118e territorial fait le 24 septembre a permis de constater le patriotisme, le sentiment du devoir et la haute valeur morale des soldats de ce régiment. Après dix mois de séjour dans les tranchées où ils ont été en butte au bombardement incessant de l’ennemi, on sent l’abnégation... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2006

Lettre du [samedi] 25 septembre 1915. 6 h. 30.

La pluie est venue cette fois mais elle n’est pas trop violente et le vent se maintient au Sud ce qui est très important pour les grands jours qui vont commencer parce que si les Allemands essayent d’envoyer des gaz quelconques, ils leur reviendront dessus au lieu que ceux que nous leur enverrons partiront très bien. Petite Li chérie, on voudrait être plus vieux de 10 jours pour savoir comment tout va se passer : hier et une partie de la nuit la canonnade a été ininterrompue et très violente à quelque20 kilomètres d’ici et je crois... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2006

Décision du 25 septembre 1915.

*Compte-rendu. – MM. les chefs de bataillon, les commandants de la CHR. et de al CM. et les chefs de service (médecin – approvisionnement – détails – téléphonistes – musique) feront connaître par écrit, le 28 au lieutenant-colonel si toutes les mesures, en vue d’un départ, sont bien réglées et les ordres reçus exécutés. Ils présenteront, s’il y a lieu, leurs propositions sur les modifications à apporter à ces ordres, ou sur les difficultés qu’ils auraient rencontrées pour y satisfaire. – Ils insisteront particulièrement sur les points... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 septembre 2006

Lettre du [vendredi] 24 septembre 1915. 14 h.

Je viens de recevoir vos bonnes lettres du 21 et du 22 et qui plus est je crois avoir devant moi une heure de tranquillité pour vous écrire un peu moins sommairement que ces jours passés, et, enfin, une occasion pour vous faire passer cette lettre en dehors de la voie normale, je vais donc vous donner quelques détails sur mon existence de ces jours derniers. Du 5 au 22, le colonel a commandé le secteur de droite de la division, le 118ème en 1ère en face du Monstre (que Paul connaît bien) puis la division qui était ici a filé et a été... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 septembre 2006

Lettre du [vendredi] 24 septembre 1915. 7 h.

La pluie est proche, on a tellement attendu qu’on va très probablement avoir la pluie pour la grande œuvre, ce qui augmentera les peines et les souffrances de beaucoup de gens ; je m’en consolerai un peu en pensant que le Vernay aura de l’eau. Hier, petite Li, spectacle merveilleux vers 16h ; un bruit d’avions sonore et étendu dans le ciel : on lève la tête et on voit arriver de 3 côtés des biplans Voisins qui se sont rassemblés au dessus de nous, ont tournoyé dans le ciel pendant un quart d’heure comme un vol de cigognes puis au... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 septembre 2006

Décision du 24 septembre 1915.

*En raison des difficultés que présente le ravitaillement en pain de la population civile de la zone de l’armée, le général commandant l’armée décide de réglementer l’achat du pain par les militaires en leur interdisant l’accès des boulangeries à certaines heures de la journée. En conséquence le colonel décide que les militaires ne pourront effectuer des achats dans les boulangeries qu’à partir de 17 heures. *Armes. – En vue de récupérer le plus grand nombre possible d’armes de combattants tués ou blessés, le ministre fait... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 septembre 2006

Lettre du 23 septembre 1915. 6 h. 30.

Nous avons eu incident dans la nuit, un grand dirigeable français a traversé nos lignes, venant d’opérer une destruction (je ne sais laquelle) de l’autre côté ; il a été très vivement fusillé et canonné par les Allemands ; croyant à une attaque je me suis levé et j’ai entendu puis vu le grand dirigeable glisser dans le ciel, le temps était tellement clair, que je distinguais la nacelle quoiqu’il fut 1h du matin. - Ce matin au réveil, un Albatros a passé sur nous ; on se le renvoyait de batterie en batterie depuis je ne sais où et il... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 septembre 2006

Décision du 23 septembre 1915.

*Outils. – Les compagnies feront connaître demain si elles désirent une ou deux pioches portatives ou pics pour être affectés à leurs voitures de compagnie et à munitions. *Couvertures. – Il en reste au magasin quelques unes ; les officiers ou adjudants qui en désireraient pourront en faire prendre contre bon (une quinzaine environ). *Campement et outils. – Chaque compagnie doit avoir réglementairement 80 pelles-bêches ; 80 pelles-pioches ; 16 serpes ; une scie articulée ; 8 cisailles petites ; 8 cisailles grandes et 8 hachettes... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 septembre 2006

Lettre du [mercredi] 22 septembre 1915. 14 h.

Les présages, les songes ne sont que des mensonges, comme dit le proverbe, ma petite LI.; soyez donc sans inquiétude sur mon compte ; dans la nuit de dimanche à lundi j’ai reposé fort tranquillement ; dans l’après-midi de dimanche, il m’a passé pas mal d’obus par dessus la tête mais aucun n’est tombé à moins de 200m de moi. D’ailleurs j’étais aux tranchées de 1ère ligne et si cela était devenu menaçant je serais descendu dans un abri caserne, à 5m sous terre  ; quant à vos pressentiments à mon sujet, chère LI, je commence à être... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]