Ici, rien de nouveau, le pays où nous sommes a beaucoup de pommes et j’en profite largement ; il y a aussi quelques pépins mais sans exagération. J’étais très mal installé le premier jour, mais j’ai pu trouver une chambre propre avec un beau tapis, un lit à sommier dur avec un matelas ; d’autre part j’ai trouvé une paire de draps, un édredon et avec ma couverture et mon grand manteau, je dors assez confortablement. Une belle chambre n’avait plus de fenêtres, ou du moins plus de vitres ; une fenêtre à peu près intacte prise dans une autre maison  et clouée par dessus la première a fait à peu près l’obturation sans laisser trop d’air et comme je ne monte dans ma chambre que pour me coucher cela va très bien. Les permissions qui avaient été supprimées il y a 15 jours sont été rétablies et j’espère bien que mon tour pourra arriver aux environs du jour de l’an. Ce matin j’ai fait la communion dans la petite église entourée de tombes de soldats. Surtout à votre intention et à celle de l’après-guerre, période pour laquelle j’ai toujours la plus grande confiance dans le S.C. - Aujourd’hui beau soleil, temps superbe, je pense que vous faites une bonne promenade d’après-midi avec les enfants.