L’après-midi d’hier, sauf une salve de 6 obus arrivés sans crier gare, a été assez calme ; la nuit très calme, ce matin brouillard, comme d’habitude, faisant présager une belle journée. L’événement saillant d’hier après-midi, c’est le passage de nombreux vols d’oies sauvages défilant dans le ciel avec des cris assourdissants, et se dirigeant vers le sud – en Dauphiné peut-être – .L’arrivée de ces vols nous était annoncée par une vive fusillade des Allemands qui tiraient dessus, on ne sait trop pourquoi ; en tous cas je ne crois pas qu’ils en aient démoli une seule.