*Livrets individuels. – La remise par les compagnies de nombreux livrets individuels trouvés dans les sacs des militaires morts ou évacués à la suite des combats des 19 et 20 octobre indique que la prescription concernant le port obligatoire du livret individuel sur l’homme, dans la poche de al capote est complètement perdue de vue. Les commandants d’unité tiendront la main et seront responsables de l’exécution de cet ordre dont l’importance capitale ne peut échapper à personne.

Le colonel rappelle également que chaque homme doit avoir constamment sur lui deux plaques d’identité. En cas de décès l’une est retirée, l’autre est laissée sur le corps.

*A partir de demain 28, le sous-lieutenant Trouillet fera provisoirement le service à la 1re compagnie pendant l’absence des sapeurs pionniers détachés. – Le sous-lieutenant Palmier fera le service à la 7e compagnie. – Le sous-lieutenant Rey à la 11e Cie.

*Effectif des compagnies. – Il résulte de l’examen d’une situation de prise d’armes, ce matin, que les compagnies continuent à employer, sous le manteau de la cheminée et malgré la pénurie d’hommes, une quantité d’hommes irréguliers : la 7e a un boucher, un homme au ravitaillement, un cuisinier chez le commandant Barbezier, qui est à l’hôpital depuis 8 jours ! Tout le monde, ans exception aucune, doit rentrer dans le rang ; les chefs de bataillon y veilleront et les commandants de compagnie seront rendus responsables.

*Peloton spécial sera transporté à Chigny et pris en subsistance par la 5e Cie. à partir d’aujourd’hui 27 courant.

*Bons d’octobre. – Les compagnies fourniront pour le 1er novembre leur bon mensuel d’octobre. Il y a lieu de remarquer que ces bons doivent être très minimes, attendu que les compagnies ont touché hier la plus grande partie des effets qui leur manquaient et que les effets neufs arrivés étaient demandés pour un effectif de beaucoup supérieur à celui actuel.

*Chauffage. – Suite aux instructions de la décision du 13 octobre : la ration individuelle de chauffage est portée au taux suivant à partir du 15 octobre et rectification sera faite sur les situations administratives.

Cuisson aliments

Chauffage d’hiver

Total

Officiers et ss-officiers à solde mensuelle

1,010 k.

1,000 k.

2,010 k.

Ss-officiers à solde journalière

2,020 k.

2,000 k.

4,020 k.

Caporaux et soldats

1,010 k.

1,000 k.

2,010 k.

Les situations administratives remises depuis le 15 octobre seront rectifiées en conséquence par les soins de l’officier des détails.

*Allocations. – Par décret du 3 octobre 1915 et pour prendre effet à partir du 15 octobre 1915. 1° la prime fixe d’alimentation est ramenée à 0,20 f. – 2° les allocations journalières supplémentaires prévues pour la zone des armées sont fixées comme suit : officiers de tous grades 2 f. – sous-officiers à solde mensuelle et adjudants à solde journalière 1 f. – sous-officiers à solde journalière autres que les adjudants 0,75 f. – Toutes ces diminutions seront faites par les compagnies sur la feuille de prêt du 21 au 31 octobre.
Le lieutenant-colonel commandant le 118e territorial. Signé : Nanta.