04 novembre 2005

Hommes du 118e RIT. au début de la campagne

Aujourd’hui vous pouvez observer cette photographie pleine de détails intéressants. D’autres vues sont à disposition dans le diorama disposé en colonne de gauche.
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 novembre 2005

Transport du 118e territorial de Dijon à Mailly-Champagne

De la main du lieutenant-colonel Nanta le feuillet suivant est inséré entre les décisions du 31 octobre et du 6 novembre 1914. De Dijon au Front de Champagne, 1er au 2 novembre. Le 1er novembre, à 17 h., en trois échelons, le 118e quitte Dijon pour rejoindre la Ve armée aux environs de Reims ; il est transformé en régiment de campagne.Le 2, passage à Paris – Noisy-le-Sec et débarquement à 23 h. à Muizon, d’où, par une marche de nuit, le 118e gagne Vrigny où il cantonne jusqu’au 4 ; le 4, départ, en une seule colonne pour... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 10:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 octobre 2005

Décision du 31 octobre 1914. - Fontaine-lès-Dijon

*Ordre du régiment° 15 Remise volontaire de galons. – Sont, sur leur demande, remis soldats de 1re classe et restent dans leurs compagnies : le sergent Leydier cl. 1898 de la 4e Cie. – le caporal Girard cl. 1899 de la 7e cie. – le caporal Martin cl. 1899 de la 11e Cie. – le caporal Nicolas cl. 1898 de la CHR. Nomination. – Le soldat de 1re classe Nicolas E. cl. 1898 de la CHR. est nommé sapeur en remplacement de Meffre changé d’emploi. Mutations. – Sont nommés sergents d’encadrement à la CHR. ( emploi créé : les sergents... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 octobre 2005

Décision du 29 octobre 1914. - Fontaine-lès-Dijon

*Mutations à la date du 1er novembre. – Compagnie hors rang : Cosserat, cl. 1898 soldat secrétaire de l’officier d’approvisionnement passe 2e secrétaire de l’officier de détails. – Paillet cl. 1897 passe secrétaire de l’officier d’approvisionnement. – Gebelin cl. 1899 sapeur, passe homme de corvée. Passent à la CHR. – Dupoux cl. 1895 de la 1re Cie., ordonnance de M. le médecin aide major Veyrat et Mancuer P. cl. 1894 de la 2e Cie., ordonnance de M. le commandant de Pina de Saint-Didier. Ces deux militaires sont remis à la même date... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 octobre 2005

Décision du 28 octobre 1914. - Fontaine-lès-Dijon (le 27 néant)

*La 4e Cie. a présenté hier 35 hommes comme inaptes au service sur lesquels 12 seulement ont été reconnus par M. le docteur Veyrat comme devant passer au dépôt. Le lieutenant-colonel déplore la mentalité des hommes qui se sont présentés et la faiblesse des chefs qui les ont acceptés. *Malingres à passer au dépôt. – Les malingres des 1er et 2e bataillons devront être complètement déshabillés demain ; on ne leur laissera que les effets strictement nécessaires, le fusil et la baïonnette ; ils devront être rendus à Fontaine demain 29... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 octobre 2005

Décision du 26 octobre 1914. - Fontaine-lès-Dijon

*Lettres anonymes. – Le lieutenant-colonel a reçu cette semaine 2 lettres anonymes émanant de al 1re Cie. ; il tient à prévenir le mouchard, auteur de cette lâcheté, qu’il ne tiendra aucun compte de ces lettres, naturellement, mais aussi que s’il le découvre, il le dénoncera à tous ses camarades comme un individu malpropre dont il faut se méfier ; il n’y a que des honnêtes gens au 118e et pas de place pour les « casseroles ». Quand un homme croit avoir à se plaindre, il n’a qu’à l » faire loyalement et carrément, en demandant à parler... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 octobre 2005

Décision du 25 octobre 1914. - Fontaine-lès-Dijon

*Prescriptions du gouverneur. – En temps de guerre il n’y a pas de repos hebdomadaire. Les dimanches, les troupes feront les exercices ou travaux ordinaires jusqu’à 11 heures. L’après-midi du dimanche sera consacré aux lavages, nettoyages et revues et les hommes ne seront libres qu’aux mêmes heures que pendant la semaine. La marche hebdomadaire, les exercices et les tirs auront lieu les jours ( pairs ou impairs ) où le corps ne doit pas exécuter de travaux de fortification. *La distribution de viande congelée aura lieu à l’abattoir... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 octobre 2005

Décision du 24 octobre 1914. - Fontaine-lès-Dijon

*Solde des sous-officiers. – Circulaire n° 1 484-4/5 du 15 octobre 1914. – Des doutes se sont élevés au sujet du droit à la solde mensuelle des sous-officiers libérables au cours de la guerre après 5 ans de service révolus et maintenus au corps sans rengagement du fait seul de la mobilisation. Les dispositions de la décision du 12 septembre 1914 n° 9 693-1/11 ne font pas obstacle à l’application de l’art. 62 de la loi de 1905, spécifiant que les sous-officiers de toutes armes restant sous les drapeaux au-delà de cinq ans de service... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2005

Notice viandes congelées, réfrigérées, distribution, préparation, consommation

*Définitions. – Les viandes traitées par le froid peuvent présenter divers aspects ; tantôt elles ont l’apparence de blocs rigides et compacts, qu’on ne peut débiter qu’à la scie ou au couperet : on les appelle alors viandes congelées ; tantôt elles ont à peu près la consistance de la viande fraîche dont elles gardent très sensiblement les caractères : ce sont les viandes réfrigérées. *Vérification préliminaire des viandes. – Avant introduction en frigorifique, les viandes sont soumises obligatoirement au contrôle sanitaire. Ce... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2005

Décision du 23 octobre 1914. - Fontaine-lès-Dinon

*Permissions pour Paris. – Le gouverneur de Paris fait connaître que toutes les permissions sont supprimées pour Paris. En conséquence les militaires qui ne viennent pas à Paris pour raison de service seront arrêtés aux gares par les soins des commissaires militaires et renvoyés à leur corps ou service, et les titres de permissions envoyés à la place de Paris pour les sanctions à intervenir. Il pourra toutefois être dérogé à ces prescriptions dans certains cas exceptionnels qui devront être spécifiés sur les titres de permission. ... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]