17 août 2005

Décision du 17 août 1914 - Beulieu

*Organisation des distributions. – A partir du 16e jour de la mobilisation ( 17 août ) la fourniture de la viande fraîche aux troupes sera faite en nature par les soins du service de l’intendance. Les perceptions seront faites sur le taux de 350 grammes par rationnaire et la prime de viande ne sera plus allouée. En ce qui concerne la place de Villefranche le ravitaillement en bêtes, l’abattage et les distributions se feront sous la direction du suppléant du sous-intendant militaire.*Distribution de vivres. – Les distributions de... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 août 2005

Lettre du dimanche 16 août 1914

L’enveloppe contient le programme du concert donné par la musique[...] Croyez ma chère Louise que je suis plus que content de la façon dont vous vous êtes débrouillée dans les circonstances difficiles où je vous avais laissée par le fait des circonstances. [...suit un ensemble de considérations et de conseils pour la marche de l’usine...].
Posté par le chamois à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 août 2005

Décision du 16 août 1914. - Beaulieu

*Armes déposées à l’hôpital. – Il est rappelé aux corps qu’ils doivent envoyer prendre à l’hôpital les fusils de leurs hommes malades.*Aéronefs. – En vue de signaler et de combattre les aéronefs ennemis qui pourraient tenter de troubler les concentrations, les mesures suivantes seront prises de jour comme de nuit : 1° dans tous les trains en mouvement sera placé un wagon découvert occupé par un piquet de 25 hommes commandé par un officier ; des observateurs munis de jumelles signaleront l’apparition des aéronefs. – 2° pendant les... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 août 2005

Décision du 15 août 1914 - Beaulieu

*Le général gouverneur de Nice rappelle aux corps et détachements les instructions générales relatives à l’alimentation, notamment le paragraphe relatif au bois de chauffage. On veillera à ce qu’aucun dégât ne soit commis dans les propriétés privées.*Le médecin-chef prévient les corps et détachements qu’ils peuvent faire prendre dès maintenant à l’hôpital de Nice les quantités de vaccins qui leur sont nécessaires en faisant un bon et en indiquant le nombre d’hommes à vacciner.*Si des bestiaux sont rencontrés par des militaires ou... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 août 2005

Ordre général n° 1

Ordre général n° 1Les militaires des réserves font preuve de la plus grande bonne volonté. L’exactitude avec laquelle ils ont rejoint les drapeaux prouve qu’ils comprennent l’importance et l’étendue de leur devoir.Mais la meilleure bonne volonté serait insuffisante si l’action des cadres n’assurait pas la coordination des efforts.Le premier résultat à obtenir est l’établissement d’une exacte discipline dont la manifestation extérieure sera la correction de l’attitude et de la tenue, même en dehors du service et l’observation des... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 août 2005

Décision du 14 août 1914 - Beaulieu

*A l’avenir, la promenade des chevaux se fera le lundi matin, sur la route de Villefranche, de façon que tous les animaux du corps puissent être visités à 8 h. 15 par un vétérinaire envoyé par la place de Nice.*Ce soir, retraite en musique à 8 h. 30 ; appel à 9 h. 30.*Demain, repos ; à 6 h. réveil en campagne par les tambours et clairons sur la place Marinoni.*Les prix des différentes denrées nécessaires à la consommation sont affichés dans toute la ville ; la troupe est prévenue qu’aucun commerçant ne peut majorer les prix fixés par... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 août 2005

Décision du 13 août 1914 - Beaulieu

*Le soldat Léris de la 11e Cie. se mettra demain à la disposition de l’officier d’approvisionnement pour soigner le bétail et traire les vaches.*Les compagnies feront connaître demain matin au rapport : 1° la quantité de graisse d’armes qui leur serait nécessaire – 2° le nombre de fusils, sabres d’adjudant, sabres série Z, revolvers nécessaires pour armer tout leur effectif.*Le chef d’escadron, directeur des étapes à Avignon, fait connaître qu’il a trouvé le soir de l’embarquement, un porte-monnaie contenant une certaine somme en... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 août 2005

Lettre du mercredi 12 août 1914 depuis Beaulieu

[...] Notre vie ici est maintenant organisée et nous coulons pour le moment une existence de ville de garnison, très calme, qui ne serait pas désagréable si ce n’était le souci de l’avenir de toute notre petite bande et aussi celui de vous savoir dans la peine sans pouvoir rien faire pour vous venir en aide.Votre télégramme d’hier mis à Bourgoin à 11h12 m’est parvenu vers 3h et il m’a apporté un grand soulagement en m’annonçant : paye faite. Oui, vous avez bien raison ma chère Louise, Dieu nous garde et c’est peut-être des pires... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 août 2005

Décision du 12 août 1914 - Beaulieu

*On recherchera dans les Cies. une caisse de livrets matricules, ainsi qu’une caisse de boîtes de conserve, appartenant à la 4e Cie.*Le prix de l’abonnement au rapport du régiment est fixé à 0,60 f. par officier et par mois ; cette somme sera retenue à la fin du mois par M. l’officier de détails ; le rapport est donné gratuitement aux adjudants de bataillon et aux compagnies.*Les compagnies qui auraient des effets, armes, etc. en trop les verseront à M. le lieutenant Stéfani qui leur en donnera décharge.*Demain, à 8 h. 45, les... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 août 2005

décision du 11 août 1914-suite - Beaulieu

*Ordre du régiment n° 1Officiers, sous-officiers, caporaux et soldats du 118e territorial,Le régiment est constitué et, malgré quelques défectuosités de détail, prêt à marcher à l’ennemi.Depuis huit jours, je vous vois à l’œuvre et sais que je puis compter sur votre bonne volonté, votre dévouement, aussi, suis-je sûr, qu’en dépit des imperfections résultant d’une mobilisation précipitée, tous, unis, confiants les uns dans les autres, nous irons au feu, s’il le faut, avec le calme, le sang-froid et l’entrain qui donnent la... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]