11 août 2005

Décision du 11 août 1914 - Beaulieu

*Remise est faite aux compagnies de l’ordre général n° 3 et de l’ordre général n° 1.*Le général gouverneur interdit formellement aux officiers, sous-officiers, caporaux et soldats cantonnés à l’extérieur du périmètre de l’octroi, de se rendre sans raisons de service, dans la ville de Nice. Les chefs de corps et le major de la garnison veilleront à la stricte exécution de ces prescriptions. En exécution de cet ordre, le lieutenant-colonel prescrit qu’aucun militaire du 118e ne pourra se rendre à Nice sans une autorisation écrite... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 août 2005

Lettre du lundi 10 août 1914 depuis Beaulieu

[...]Je reçois enfin aujourd’hui, à la fois vos lettres du 1er, du 2 et du 3 et j’espère avoir demain des nouvelles plus récentes.Que devenez-vous ? Que ne donnerais-je pas pour le savoir ?Je vais vous adresser demain une procuration générale mais je crains hélas que vous ne puissiez en retirer grand chose car il me paraît presque impossible que vous puissiez retirer des fonds. Vous avez dû voir dans les journaux qu’un décret a prorogé toutes les échéances jusqu’au 5 octobre et que les personnes ayant des dépôts en banque ne peuvent... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 août 2005

Décision du 10 août 1914 - Beaulieu

*Les commandants de compagnie, après avoir interrogé les hommes, feront coller sur la première page du livret individuel, au verso, l’adresse de la personne à laquelle il faudrait envoyer un renseignement dans le cas d’accident, mort, blessure, survenant à l’homme. Chaque chef de Bon. remettra demain mardi 9 heures, au bureau du lieutenant-colonel l’état nominatif des officiers de son bataillon avec la même mention.*Une commission de réforme se réunira aujourd’hui lundi 10 à 15 heures à l’hôpital militaire de Nice.*Il est recommandé... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 août 2005

Lettre du samedi 8 août 1914, depuis Beaulieu-sur-Mer

Pour cette première lettre du capitaine Monrozier à son épouse, l’intégralité mérite d’être communiquée.L’enveloppe contient l’adresse à laquelle écrire à Lucien Monrozier : Capitaine Monrozier, 118ème Territorial – Camp retranché de Nice. Pour les télégrammes indiquer Beaulieu-sur-Mer. L’enveloppe contient également un article de journal sur le moratorium commercial et financier du fait de la guerre.Ma chère LouiseReçu ce matin votre télégramme daté du 7 et qui m’a fait un immense plaisir car c’est la première nouvelle que je reçois... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 août 2005

En guise de préambule, du 27 juillet 14 au 9 août 14

Ainsi débute le premier volume des décisions du chef de corps du 118e territorial. Ces premières lignes ont été insérées, n’étant pas à proprement parler des décisions, mais plutôt un petit résumé d’un journal personnel.Pour l’appréciation du colonel concernant ses cadres et son régiment, à la date du 9 août 1914, il est « angoissé ». Rapidement, par son action, celle de ses cadres, par le dynamisme de ses hommes, pépères souvent, honorables pratiquement toujours, il va faire de son régiment de territoriaux une unité de grande... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 juin 2005

Le fils Nanta vaut le père ?

Et voici peut-être le plus extraordinaire de cette histoire... Après avoir acquis et travaillé sur la correspondance du capitaine Monrozier, transcrit l’historique du 118e territorial, emprunté et transcrit intégralement les décisions de l’année 16, acquis les décisions des années 14, 15,17 et 18, m’est apparue une évidence criante...Je demeure à une vingtaine de kilomètres du cimetière de Chambry (Seine-et-Marne) et je le connais bien. Et j’avais photographié voici plusieurs années la tombe Nanta. Mais jusqu'à juillet de l'année... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mai 2005

Original de la décision du 11 décembre 1914

Voici -à titre d'exemple- comment se présentent les feuillets journaliers des décisions du chef de corps commandant le 118e Territorial. La numérisation ne peut se faire qu’au clavier. Ces feuillets sont polycopiées par le procédé de reproduction de l'écriture au moyen de gélatine. La couleur en est bleue, violine ou noire. L’écriture est impeccable et l’orthographe irréprochable.                                ... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mai 2005

Les trois volumes des décisions du 118e RIT. réunis

                          Voici, exceptionnellement réunis, les trois volumes des décisions du 118e régiment d'infanterie territorial. Ceux-ci se présentent sous la forme de trois forts volumes reliés de cuir bordeaux, le premier débutant à la mobilisation et se terminant le 31 décembre 1915, le second concernant l’année 1916 et quelques souvenirs concernant principalement le chef de corps et les courriers militaires lui témoignant... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mai 2005

Lucien Monrozier, le chef de la CHR.

Voici quelques renseignements concernant le chef de la CHR. du 118e territorial. Certains éléments le concernant apparaîtront dans le fil des jours de guerre. Notamment ses préoccupations concernant la vie de sa famille et la continuation du travail de son usine de tissage et des contrats qui le lient au monde de la soie en région lyonnaise. Félix, Joseph, Marie, Lucien JOCTEUR MONROZIER est né le 31 mars 1874 à Champier, canton de La Côte Saint-André. Il était le fils de Léopold Marie Lucien et de BADIN Marie Lucie qui... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 avril 2005

Mes étapes de la Grande-Guerre

Ces étapes sont celles du lieutenant-colonel Nanta. La plupart sont aussi celles de son régiment, le 118e régiment territorial d’infanterie. Ce sont toutefois plutôt celles du colonel, de son état-major, de la CHR. et du bataillon au repos. Ce document est le seul qui indique que le lieutenant-colonel a participé avec le drapeau et sa garde au défilé de la Victoire le 14 juillet 1919 1914 27 juillet – 2 août Camp de Massillan (Nîmes). 2 – 5 août Avignon (mobilisation) 6 – 7 août Nice. 8 août – 6... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]