03 septembre 2006

Décision du 3 septembre 1915

*Deuil. – Le lieutenant-colonel a la douleur de faire part au régiment de la mort du soldat Chamarier-Vitet* de la 7e Cie., mort pour la France le 1er septembre 1915. *Indiscrétions. – Le général commandant en chef a décidé, dans le but de réprimer les indiscrétions commises dans la correspondance privée, de traduire en conseil de guerre toute personne, civil ou militaire, qui, par lettre, par conversation ou même inconsciemment, aura donné des indications sur les emplacements, mouvements de troupe, effectifs et en général sur tout... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 septembre 2006

Décision du 2 septembre 1916.

*Secteur postal. – Le 118e est rattaché à partir d’aujourd’hui au secteur postal n°155 (secteur des éléments non endivisionnés) ; le service postal sera néanmoins toujours assuré par le bureau de la 30e DI. Les lettres adressées aux militaires du régiment devront donc porter dès maintenant ce nouveau n° de secteur. *Monsieur le capitaine Linières disponible à la 30e DI. sera mis à présent à la disposition de M. le lieutenant-colonel commandant le 118e territorial comme officier adjoint. *Homme détaché. – Le sergent Curel Louis,... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juin 2006

Décision du 14 juin 1915. (le 13 néant)

*Ordre du Régiment n° 119 Nomination. – En vertu des pouvoirs qui lui sont conférés par l’art. 19 et l’art. 29 du règlement du service de santé en campagne, le médecin divisionnaire nomme au grade de médecin auxiliaire au 118e régiment d’infanterie : le soldat Isnardi Marie Julien Charles, n° matricule 5796 cl. 1910 du même régiment. Cette nomination datera du 11 juin 1915. Le 14 juin 1915. Le lieutenant-colonel commandant le 118e territorial. Signé : Nanta. *Ecussons. – Le lieutenant-colonel rencontre encore, à chaque... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 juin 2006

Décision du 11 juin 1915.

*L’atelier de charronnage du régiment devenant insuffisant pour les réparations de voitures et notamment les resserrages de roues nécessités par les chaleurs, il sera constitué à Verzenay un deuxième atelier de charronnage sous la direction du sergent Bouchasson ; à cet effet chaque bataillon fournira deux charrons connaissant le travail du fer et celui du bois ; ces hommes seront rendus samedi à 18 h. à Verzenay ; ils se présenteront au bureau de la CHR. et seront mis en subsistance à cette Cie. à la date du 13 courant. ... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2006

Décision du 10 juin 1915.

*Prêt. – Le prêt aura lieu demain vendredi aux heures habituelles. *Propositions pour caporaux. – Les élèves-caporaux ayant suivi le peloton spécial étant tous nommés et leur liste épuisée, les chefs de bataillon proposeront chacun au lieutenant-colonel pour le 12 courant, 10 hommes ayant l’étoffe voulue pour le grade de caporal ; ils seront classés par ordre de préférence ; joindre le livret matricule ; l’état devra comporter le n° matricule, la classe, la compagnie, les noms, prénoms et le temps de service passé au front. ... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 20:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 juin 2006

Décision du 9 juin 1915. (le 8 néant)

*Indemnités pour charges de famille. – L’officier des détails rappelle aux intéressés qu’ils doivent renouveler chaque trimestre leur déclaration pour servir à l’établissement des droits à l’indemnité pour charges de famille. Celles pour le 2e trimestre, établies dans la forme voulue devront donc parvenir pour visa au bureau du colonel le 18 courant au plus tard. *Service automobile. – Les hommes dont les noms suivent, désignés pour être détachés au service automobile, seront rendus à Verzenay aujourd’hui à 18 heures, après le... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 juin 2006

Décision du 7 juin 1915. (les 5 et 6 néant)

*Remerciements. – Le lieutenant-colonel a reçu la lettre suivante qu’il est heureux de porter à la connaissance du régiment. « Au nom des troupes placées sous ses ordres et au sien propre, le général commandant la division du Maroc prie le colonel Nanta de vouloir bien transmettre aux officiers, sous-officiers et soldats du beau 118e régiment territorial des remerciements émus pour la délicate attention qu’ils ont eue à l’égard des militaires de la division du Maroc glorieusement tués à l’ennemi le 9 mai. » *Mesures de protection... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 09:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 juin 2006

Décision du 4 juin 1915.

Oubli de ma part, cette page n’a pas été activée ce matin. Elle présente cependant plusieurs points intéressants : les brûlots, les sacs caoutchoutés, les cigarettes offertes, l’équipe spécialisée pour la pose de fils de fer et la très logique de recherche des soldats méritants pour les propositions de médaille militaire. Et voilà : *Versements d’effets. – Des compagnies ont voulu verser hier des brûlots du soldat qui peuvent rendre les plus grands services dans les tranchées ou en route ; le colonel ne s’explique pas cette... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 23:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 juin 2006

Décision du 3 juin 1915.

*Ordre du régiment n° 113 Nomination. – Par décision ministérielle en date du 25 mai 1915, le sergent Martin Jean Joseph, n° matricule 13527, du 118e territorial, est nommé officier d’administration de 3e classe du service du génie et affecté à la chefferie de Châlons. Le 3 juin 1915. Le lieutenant-colonel commandant le 118e territorial. Signé : Nanta. *Ordre du régiment n° 114 Affectation. – M. le sous-lieutenant Brun est affecté à la 6e Cie. Le 3 juin 1915. Le lieutenant-colonel commandant le 118e territorial. Signé :... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juin 2006

Décision du 2 juin 1915.

*Circulation des automobiles. – Le général en chef prescrit que les automobiles ne doivent circuler dans les villes et agglomérations qu’à une allure très ralentie et ne faire qu’un usage très modéré des sirènes, clairons et autres appareils stridents. *Le général commandant en chef prescrit que lorsqu’un engin nouveau employé par les Allemands tombe entre nos mains il doit lui être envoyé directement, sans tentative de démontage ou d’analyse. Ces prescriptions s’appliquent en particulier, aux fragments d’obus ou d’étoffes ayant... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]