[...] Reçu votre lettre du 23 et suis navré des nouvelles que vous me donnez de ce pauvre Emile, c’est triste, triste.

Aujourd’hui encore, j’ai passé toute une journée en route pour chercher des cantonnements et cela n’a pas été sans résultats. Nous allons quitter Pouilly demain (samedi) à midi pour nous installer à Fontaine-lès-Dijon où nous serons j’espère beaucoup plus confortablement et en tous cas beaucoup mieux accueillis. Je vous donnerai demain soir, ou plutôt dimanche, des nouvelles détaillées de cette nouvelle installation.

Vous ai-je dit que j’ai reçu des nouvelles d’Edouard qui s’ennuie à Belfort ? Je lui réponds aujourd’hui et lui donne rendez-vous dans Metz ou Strasbourg en octobre pour chasser la grosse bête puisqu’il n’y a pas de perdreaux cette année.

Je vois que vous avez eu rapidement ma lettre du 22 envoyée par un camarade , mais celle du 21 me paraît avoir marché beaucoup plus vite que la moyenne.
Beau temps pour les troupes et pour le moral. [...]