*Lettres anonymes. – Le lieutenant-colonel a reçu cette semaine 2 lettres anonymes émanant de al 1re Cie. ; il tient à prévenir le mouchard, auteur de cette lâcheté, qu’il ne tiendra aucun compte de ces lettres, naturellement, mais aussi que s’il le découvre, il le dénoncera à tous ses camarades comme un individu malpropre dont il faut se méfier ; il n’y a que des honnêtes gens au 118e et pas de place pour les « casseroles ». Quand un homme croit avoir à se plaindre, il n’a qu’à l » faire loyalement et carrément, en demandant à parler à son capitaine, puis au besoin à son commandant et au lieutenant-colonel ; on écoute toujours les braves gens, sans leur en vouloir, même quand ils ont tort.

*Réclamation. – Le lieutenant-colonel inflige une punition de 4 jours de prison au soldat Arnaud de la 8e Cie. qui a écrit au Préfet de Vaucluse pour lui demander d’agir auprès de l’autorité militaire afin d’avoir une permission pour aller faire des semailles. – S’il s’était adressé au lieutenant-colonel il aurait su que ce sont les dépôts seuls qui accordent ces permissions. Les hommes ne doivent pas oublier qu’ils sont soldats et que leurs seuls chefs sont leurs officiers. Le lieutenant-colonel est assez large pour les permissions, bien que nous soyons en campagne, pour qu’il soit très froissé de constater qu’on veut lui forcer la main.

*Tous les détachements ou isolés, quittant le corps pour quelque motif que ce soit, doivent, sauf avis contraire, se présenter à Fontaine, au bureau du capitaine major, avant leur départ.

*Hautes-payes. – Comme suite aux précédentes instructions sur les hautes-payes, les militaires de tous grades ont droit à la haute paye du jour où commence leur 4e année de service. Chaque Cie. devra faire le rappel de tous les intéressés y compris les militaires qu’elles ont actuellement en subsistance. Le droit à la haute-paye pour les militaires ayant eu pendant leur service actif des punitions de prison ou de cellule supérieures à huit jours est retardé d’une période égale de jours. Les rappels seront décomptés sur la prochaine feuille de prêt pour chacun, du jour où, depuis la mobilisation, commence la 4e année. Pour éviter toute erreur, à nouveau, ci-après le tarif :

après 3 ans

après 6 ans

après 9 ans

Sous-officiers

1 f.

"

"

Caporaux

0,60 f.

0,65 f.

0,70 f.

Soldats

0,20 f.

0,25 f.

0,30 f.

*Gradés du train détachés. – Le maréchal des logis et le brigadier du 8e escadron du train, détachés dans les secteurs, rentreront aujourd’hui à leur corps. Ils seront remplacés, pour al surveillance par un gradé d’infanterie désigné par le commandant de l’unité intéressée.

*Les compagnies du 3e Bon. ont envoyé hier soir dimanche, leurs malingres à passer au dépôt, sans les avoir ni payés ( sauf la 12e ), ni alignés en vivres ; c’est une façon par trop commode de se décharger sur la CHR. qui a été obligée de tout faire ; le lieutenant-colonel leur en exprime tout son mécontentement. – A l’avenir, pour tous les détachements, ne pas oublier cette prescription.

*Punitions. – F...y, soldat 10e d’infanterie ( se disant auxiliaire d’artillerie ) : 2 jours de salle de police % du général gouverneur : « Se promenait en ville à 8 h. 30 sans permission. »

Le lieutenant-colonel commandant le 118e territorial. Signé : Nanta.